Sauvez la planète avec ce régime !

Les recherches montrent que nos habitudes alimentaires actuelles mettent sérieusement en danger la planète et sa population. Il est temps de changer et cela commence avec notre façon de consommer, d’où ce régime. Et ce changement n’a surtout pas besoin d’être bouleversant.

Ces petits changements dans votre alimentation – bye bye waste, hello vegetarian – font déjà toute la différence :

Étape 1 : Ajustez vos portions

Les repas occidentaux sont de plus en plus copieux et nous mangeons tous trop. Adaptez la taille de vos portions pour éviter la surconsommation et la surcharge de l’environnement. La règle qui prévaut est la suivante : si la nourriture tient dans vos deux mains, votre portion est parfaite. En dehors de la planète, votre corps vous remerciera également.

Étape 2 : Acheter moins et rester intelligent

Chaque année, environ 40 kg par personne d’aliments comestibles finissent à la poubelle dans nos régions. Nous jetons pas moins d’un tiers de notre nourriture. Un quart de ce chiffre est le résultat de la préparation de repas trop copieux*, ce qui est incroyable, mais aussi désastreux si nous voulons nourrir dix milliards de personnes sur notre planète d’ici 50 ans. N’achetez donc pas plus que ce que vous utilisez, planifiez à l’avance (= imaginez plusieurs repas avec le même ingrédient à l’avance) ou gardez les restes pour les manger à un autre moment.

Étape 3 : Utiliser des ingrédients locaux et saisonniers

Les aliments qui sont transportés par avion à l’autre bout du monde, avant de se retrouver dans votre assiette, ont un impact immense sur l’environnement. En utilisant des produits locaux et en les consommant de façon saisonnière, vous réduisez votre empreinte écologique et soutenez également l’agriculture locale. Mais, tout ce qui est cultivé localement n’est pas durable. Par exemple, les fruits et légumes cultivés en serre sont également à l’origine de nombreuses émissions. Optez donc pour une agriculture saisonnière.

Étape 4 : Manger plus de légumes

Sauvez l’environnement et optez pour plus de végétarisme dans votre assiette. Être un Flexitariste est une nouvelle façon de vivre, saine. Cela signifie que vous choisissez des légumes purs au moins une fois par semaine. Complétez avec des noix et des graines non salées et choisissez des huiles issues de la culture locale. Si vous mangez encore de la viande, choisissez de préférence des variétés moins nocives. Pour passer de plus à moins nocif pour l’environnement : bœuf – porc – volaille.

Étape 5 : Choisir des alternatives durables

Les produits à base de soja sont une source complète de protéines et ont également une faible empreinte écologique. En d’autres termes, ce sont des alternatives saines, nutritives et durables à la viande.

En choisissant les produits végétaux et sains de la marque belge Alpro, vous faites déjà votre part pour un monde plus beau et plus sain. Tous les produits Alpro sont fabriqués dans le plus grand respect de notre planète. Cliquez ici et découvrez la gamme étendue.

Vous avez aimé cet article de blog ?

Retrouvez tous nos articles en fonction des catégories qui vous intéressent.

Tu pourrais aussi aimer

Gabrielle

A propos de l'auteur: Gabrielle

Journaliste indépendant, obskuremag.net est mon blog personnel que j'entretiens depuis plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *