:Wumpscut:, c’est fini

01 Sep 17 :Wumpscut:, c’est fini

Terminé.
Dans de forts récents propos tenus à Side-Line, Rudy Ratzinger, frontman de :Wumpscut:, projet fondé au début des années 1990, a confirmé la mort du projet, après l’annonce en mai 2017 (époque de la sortie du best of) que l’issue était proche.
Dans les termes employés par le frontman de l’entité electro : « C’est en terminé pour moi de faire de la musique pour plus ou moins rien, et je n’ai pas besoin d’en faire toute ma vie. Elle n’était qu’une façon de m’exprimer. »

Si la production de :Wumpscut: a connu des réussites variables (la constance de style et la qualité s’étant à notre avis maintenues jusqu’à au moins l’album noir Embryodead, auquel nous ajouterons logiquement et par affection pure la référence Music For The Slaughtering Tribe [1993] suivie de Bunkertor 7 [1995]), la scène voit un nom disparaître de l’espace créatif. Side-Line rappelle aussi et à juste titre l’importance de la démo Defcon, arrivée dans les mains du public fin 1991.
Au total, le projet aura publié pas loin d’une vingtaine d’albums, sans compter les formats spéciaux, plus un certain nombre de compilations d’inédits et de démos, et autres singles en pagaille. :Wumpscut: était aussi un groupe dont le marketing était pensé, Ratzinger parvenant en général à sortir des objets ayant un intérêt matériel, mais dont le contenu musical a progressivement été discuté par les personnes attachées à l’optique première.

Side-Line revient aussi sur ce que l’arrêt de cette aventure révèle de l’état du music business. Dans les termes du magazine en ligne, l’arrêt de :Wumpscut: « montre (…) la crise dans laquelle se trouve le monde de la musique, en ces jours où même les plus grands artistes rencontrent des problèmes pour gagner quelque chose. »
Le reste du commentaire est à découvrir chez eux directement.

Eeeeh, oui. les gens n’achètent plus beaucoup de musique.
Plus assez, en tout cas.

Be Sociable, Share!