Sex Pistols : no future (a priori)

15 Jan 17 Sex Pistols : no future (a priori)

Une autre réunion de Sex Pistols se profile-t-elle ? Peu probable.
Le groupe de punk légendaire s’était d’abord séparé en 1978 après que le frontman Johnny Rotten a quitté le projet. Le bassiste Sid Vicious est décédé l’année suivante, mais les Pistols se sont depuis réformés à trois reprises : 1996-2001, 2002-2003 et plus récemment sur 2007-2008.
Jones, guitariste de son état, a évoqué la possibilité d’une réunion dans une nouvelle entrevue, mais confirme que cette probabilité reste mince, lui et Rotten ne se parlant plus guère.
« Il n’y a pas d’amitié », a déclaré Jones à Rolling Stone. « Il habite à L.A., je vis à L.A., mais nous ne nous parlons pas. La dernière fois que je lui ai parlé, c’était en 2008 lorsque nous avons fait la tournée européenne. Je n’ai aucun désir de rééchanger avec lui, et il n’a aucune envie de le faire non plus. C’est bien ainsi et je lui souhaite le meilleur. Je n’ai aucun ressentiment envers lui. C’est juste que notre mariage s’est mal passé et que nous avons divorcé. Vous ne voudriez pas forcément parler à votre ex-femme, n’est-ce pas ? »
Ben… hors bisous, pour un paquet de bifetons, à voir quoi !

Interrogé sur le fait de savoir si ce sentiment signifiait qu’il n’y aurait jamais d’autre réunion des Pistols, Jones répond : « Pas pour le montant d’argent que nous gagnons lorsque nous nous réunissons. Si nous faisions autant d’argent que les Stones, ce serait différent. » C’est vrai que la perspective réduit la probabilité, mais offre au moins l’occasion de révéler – humour ! – la part de conscience capitalistique de l’entreprise punk.
Se marrera qui veut.

Les mots de Jones font juste écho à ceux du bassiste d’origine Glen Matlock, qui a déclaré au NME en novembre dernier qu’une autre réunion Sex Pistols était improbable : « Nous sommes tous vieux maintenant », disait Matlock. « Nous sommes tous dans notre soixantaine, et j’ai été le dernier à passer ce cap. »

Image de prévisualisation YouTube
Be Sociable, Share!