Rytrut sort l’édition française de « Moi, Shithead – Toute une Vie dans le Punk »

17 Mai 11 Rytrut sort l’édition française de « Moi, Shithead – Toute une Vie dans le Punk »

Les éditions Rytrut, petite maison d’édition indépendante montée sous sous forme associative, annoncent officiellement la sortie de l’édition française de Moi, Shithead – Toute une Vie dans le Punk de Joey Keithley, sorti originellement en 2008 via Arsenal Pulp Press (Canada). Ce livre de trois cent douze pages, offset, se présente dans un format 15 x 21, pourvu de près d’une centaine de photographies et deux cent iconographies. Excellemment traduit, Superbement imprimé, ce livre est disponible depuis quelques jours (réf. ISBN 978-2-9520083-5-8) et sort avec le concours de Slime Zine, Emergence Records, Asso DIY, Maloka

Copie du communiqué officiel :

« L’une des personnes de Colombie-Britannique les plus influentes » – Vancouver Sun, 2008

Joey Keithley, alias Joey Shithead, a fondé les légendaires pionniers du punk D.O.A. en 1978 – des « rois du punk » qui ont participé au développement de cette contre-culture dans le monde et ont été cités en tant qu’influences par Red Hot Chili Peppers, Green Day, Rancid, The Offspring et d’autres.
Mais le punk est plus qu’un genre musical : c’est un état d’esprit. D.O.A. a toujours eu une conscience sociale, et a notamment joué en soutien à Greenpeace, aux victimes de viols, aux droits des prisonniers, et à des organisations contre les armes nucléaires et la mondialisation.
Durant plus de trente ans, D.O.A. a partagé l’affiche avec de nombreux groupes, dont les Clash, Ramones, Dead Kennedys, Black Flag, Nirvana, PiL et Minor Threat. Le groupe a également vu deux albums de reprises lui rendre hommage.

Moi, Shithead rapporte les souvenirs de la vie de Joey dans le punk. Les débuts d’une bande de gamins de Vancouver fascinés par ce mouvement en plein essor, à travers une génération désillusionnée par le statu quo : des histoires d’émeutes, de tournées, de concerts, en surmontant toutes sortes d’obstacles avec une pure détermination. Et à travers tout cela, Joey révèle que le slogan de D.O.A. : TALK – ACTION = 0, représente bien plus que de simples mots à ses yeux. Avec une introduction de Jack Rabid, éditeur du magazine musical new-yorkais influent The Big Takeover.
Joey Shithead Keithley, le fondateur de D.O.A. et de Sudden Death Records est un activiste de longue date dans la musique, la politique et l’environnement. Il vit à Vancouver avec sa femme et leurs trois enfants.

« Ils balancent grave. Ils crèvent le plafond. Certains des meilleurs shows que j’ai vus dans ma vie étaient des concerts de D.O.A. Je n’ai jamais vu D.O.A. ne pas être incroyable. » – Henry Rollins (Black Flag, Rollins Band)
« La médecine appropriée dont ont besoin les jeunes esprits pour grandir. » – Jello Biafra (Dead Kennedys, divers)
« Joey Shithead laisse une empreinte indélébile. » – John Doe (X)
« Ils ont changé la vie de beaucoup de gens. » – Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters)

Autres livres disponibles aux éditions Rytrut :

La Philosophie du Punk, de Craig O’Hara
Le mémoire de sociologie devenu un livre qui remet des pendules à l’heure.

Double Personnalité, l’Histoire de Pink, de Paul Lester
L’incroyable aventure d’une rebelle talentueuse de famille modeste devenue star internationale.

Going Underground, Punk américain 1979-1992, de George Hurchalla
L’excellente traduction de la seconde édition croustillante revisitée par l’auteur.
Et le beau livre DIY le moins cher par rapport à sa valeur réelle.

Chansons d’Amour, de Crass (derniers exemplaires)
Des sujets de société qui restent plus que jamais d’actualité.

Be Sociable, Share!