Prince : mort de l’un des parrains de la funk.

21 Avr 16 Prince : mort de l’un des parrains de la funk.

Bon, pas forcément très Obsküre dans sa discographie, sur le plan strictement musical, mais tout de même ! C’est avec un réel pincement qu’on apprend la mort (à cause d’une grippe – !?) de ce maître des chansons sexy, et iconoclaste savant musicien. Trop longtemps perçu comme le second couteau d’un Jackson en plein gloire, réduit à l’étiquette de la BO de Batman, Prince, c’était surtout un musicien de talent, capable de proposer des concerts anthologiques, en stade ou devant des audiences minuscules. Ego démesuré, touche à tout, aguicheur et provoquant, il a su transfigurer un genre musical et le faire évoluer d’année en année, piquant à droite et à gauche, au rap, à la new wave, à la pop, au rock’n’roll et au glam, tout en apportant, dans ses textes, un regard décalé sur des sujets plus que sensibles, troubles.

Une icône que sa mort permettra, je l’espère de réellement re-découvrir : derrière les paillettes, le strass, les rivalités, il y avait un artiste plein et entier.

Be Sociable, Share!