Motörhead : Bad Magic, fin août

04 Juin 15 Motörhead : Bad Magic, fin août

Il traîne des mauvaises langues selon lesquelles la santé de Lemmy intéresserait encore plus son entourage managérial et son tourneur que le public lui-même. Allons donc ! En tout cas, Lemmy « Immortal » Kilmister continue à donner des shows et… à faire des disques. La preuve : le communiqué officiel juste publié et reproduit in extenso ci-dessous, annonçant la sortie du prochain et… vingt-deuxième album de Motörhead.

[Communiqué officiel]
MOTÖRHEAD
Bad Magic
Leur 22ème album studio !

Disponible le 28 août 2015 sur UDR Music/Motörhead Records (distribution Warner Music France)

Formats : CD / digipak / coffret édition limitée / vinyle / digital​

Une sortie qui marque les 40 ans de carrière du groupe et précède une tournée anniversaire qui passera par le Zénith de Paris, le dimanche 15 novembre 2015.

Print

Print

Freedom to believe don’t have a price
Innocence never gets too old
You need a bolt of rock
Severe toxic shock
Electricity deep in your soul

(« Electricity » – Motörhead)

Après quarante ans passés à faire « saigner » les oreilles de plusieurs générations de fans au son de leur rock’n’roll légendaire, l’on aurait pu excuser Motörhead de vouloir lâcher du lest, histoire de se détendre un peu… mais ça serait oublier un peu vite que nous sommes en présence de M.O.T.Ö.R.H.E.A.D !
Aujourd’hui, avec Bad Magic, leur vingt-deuxième album studio, le groupe adresse un joli doigt d’honneur à tous ceux qui auraient pu être assez stupides pour avoir de telles pensées… Le ciel va une nouvelle fois gronder au dessus de leur tête au son de rythmes toujours plus féroces et de riffs qui forcent le respect. « Bad Magic » va avoir le même effet qu’un direct dans les dents de tous ceux qui auraient osé croire que le trio le plus puissant de la planète allait lever le pied. Et si certains en doutent encore, ils feraient mieux de mettre des boules Quiès et de s’agenouiller pour commencer à prier, car un rouleau compresseur tel que « Thunder and Lightning » ne va pas les épargner, tout comme ce « Teach‘Em How To Bleed » qui porte merveilleusement bien son titre… Eh oui, en 2015, Motörhead joue toujours fort, très fort, de manière implacable et sans compromission…

Forgé par la longue expérience de ces guerriers de la route, « Bad Magic » possède tout ce que l’on adore chez ces gardiens de l’Esprit libre du rock’n’roll…

Composé en studio et enregistré dans la foulée, Bad Magic est sans doute l’album le plus direct de l’ère de Kilmister/Campbell/Dee, son approche plus « live » n’est pas étrangère à l’énergie pure qui s’en dégage. Dans une humeur vocale omnipotente, Lemmy porte magnifiquement un « Choking on your Screams » malsain à souhait, un morceau pour le moins heavy, alors qu’à travers sa punk attitude « Electricity » est mitraillée de sublime manière par la guitare de Phil Campbell. Encore plus diabolique « Shoot Out all of your Lights » et ses rythmes graisseux taillés pour les bikers fait la part belle à la batterie quasi tribale de Mikkey Dee qui pave une véritable voie d’accélération pour les vociférations du père Kilmister. En sus, le trio s’est même permis d’inviter Brian May sur « The Devil », dont le solo scintille dans ce tonnerre de décibels.

Enregistré aux NRG Studios avec le désormais inamovible Cameron Webb aux manettes, « Bad Magic » s’inscrit dans la lignée d’un Aftershock (2013) qui a couronné de succès deux années intenses pour Motörhead, qui a enfin pu récolter les fruits de plus de deux décennies d’efforts. Durant cette période Lemmy a aussi réalisé qu’il n’était pas immortel et qu’il était fait de sang et de chair comme nous tous… il a donc ajuster son mode de vie pour botter le cul à ses problèmes de santé afin de pouvoir nous asséner ce nouveau brûlot dans les meilleures conditions.

Si ses performances sur Bad Magic, tant à la basse qu’au chant, sont dignes de ses meilleures années, sur la ballade « Until The End », Lemmy réussit encore à nous surprendre en s’ouvrant sur les innombrables questions que la vie évoque pour chacun d’entre nous…

L’album se termine sur une reprise admirablement exécutée du classique des Rolling Stones « Sympathy for the Devil »… après une telle trempe et il sera clair pour tout le monde que Bad Magic balaye d’un riff le doute qui aurait pu s’installer…

Vous pouvez également vous attendre à voir Motörhead venir vous secouer un bon coup en concert. En France, le 19 juin prochain, ils seront sur la Mainstage du HellFest. Puis, à partir de la mi-août, ils tourneront en Amérique du Nord avec Anthrax, avant de lancer la Motörboat, une sympathique croisière qui partira de Miami le 28 septembre pour rejoindre Nassau aux Bahamas le 2 octobre. Plus d’info ICI

En Europe, la tournée anniversaire débutera le 15 novembre 2015 au Zénith à Paris (locations ICI) et se terminera le 6 décembre à Helsinki en Finlande.

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse