Fausse résurrection de Violent Femmes

19 Jan 12 Fausse résurrection de Violent Femmes

Fausse ? Oui, mais ce n’est pour ça que ça rime avec bousin. Le bassiste originel de Violent Femmes Brian Ritchie (actuel membre du projet surf-rock The Break, formé avec des ex-Midnight Oil) a monté un « super-groupe » comprenant The Dresden Dolls (Amanda Palmer et Brian Viglione, ouiii !), l’ex-Bad Seeds et multi-instrumentiste Mick Harvey ainsi que le collaborateur de PJ Harvey John Parish.
Et pourquoi, alors ? Pour assurer une performance live durant laquelle sera rejoué le classique homonyme de Violent Femmes de 1983. Cette performance aura lieu au festival Mona Foma (Tasmanie) demain, vendredi.
Ritchie dirige en réalité le festival et a monté ce projet « tribute » à la dernière minute, pour combler la défaillance Death Grips (défaillance dûe à l’abandon de leur tournée australienne).

Be Sociable, Share!