David Vincent s’exprime à propos d’I Am Morbid

14 Jan 17 David Vincent s’exprime à propos d’I Am Morbid

L’ancien leader du groupe s’exprime face à Zero Tolerance quant aux raisons de sa nouvelle unon avec Tim Yeung (ex-batteur de Morbid Angel) et les guitaristes Bill Hudson (Circle II Circle, Trans-Siberian Orchestra) et Ira Black (Metal Church, Lizzy Borden). Sous la bannière I Am Morbid, leur projet commun a pour vocation à interpréter live des compositions issues du fond de catalogue de Morbid Angel. Les déclarations de Vincent surviennent après une polémique déclenchée par des posts de la maman de Trey Azagthoth (fondateur et leader historique de Morbid Angel) sur une page FB event dédiée à une prochaine apparition live d’I Am Morbid. Le chanteur et bassiste (débarqué de Morbid Angel depuis quelques mois) dit vouloir inscrire cette initiative dans un hommage aux travaux anciens du groupe, à l’heure où (le vrai) Morbid Angel se réinvente en compagnie de Steve Tucker, réintégré.

I Am Morbid exécutera donc sur scène des morceaux des classiques Altars of Madness (1989), Blessed are the Sick (1991), Covenant (1993) et Domination (1995). Les premiers shows annoncés se dérouleront au Brésil au printemps 2017 : le 24 mars à Belo Horizonte et le 25 mars à São Paulo. D’autres dates seront annoncées prochainement.

« C’est certainement quelque chose que j’avais à l’esprit depuis un certain temps et, honnêtement, avant même que les chemins de Trey [Azagthoth] et moi-même se séparent de nouveau », explique David à Zero Tolérance. « Lorsque la nouvelle de notre séparation a été rendue publique l’année dernière, j’ai été littéralement bombardé de toutes sortes de requêtes venues de partout dans le monde. Ceci promet une année très occupée. »
Malgré le fait que la setlist d’I Am Morbid se concentre entièrement sur le matériau classique du fond de catalogue, Vincent insiste sur le fait que ce nouveau projet est bien « son propre animal » : « C’est un véhicule [musical] très différent [de Morbid Angel] », déclare-t-il. « En de hors de ma provenance personnelle [du groupe] et de mon héritage, il s’agit bien d’une entité distincte. » Vincent évoque d’ailleurs les personnes de Hudson et Black en termes élogieux : « Ces guitaristes sont des amis et associés de longue date, et je suis impatient de jouer avec eux. Chacun a son propre style de jeu et dans le cas de Bill Hudson, lui et moi avons écrit ensemble ces dernières années. »
Vincent a également confirmé que les fans peuvent s’attendre à ce que I Am Morbid exécute des classiques n’ayant pas été joués depuis longtemps, postulat sous-tendant la dimension nostalgique et hommage au fond de catalogue. « J’attends ça avec impatience. De nouvelles pages sont en cours d’écriture dans l’histoire [de Morbid Angel], et il est inévitable que certains morceaux disparaissent de la setlist (…). [A travers I Am Morbid,] nombre d’entre eux trouveront une nouvelle vie et une nouvelle interprétation. » Pas de dimension studio évoquée en pareil contexte, bien sûr.

De son côté, Morbid Angel (le vrai) enregistre un nouvel album studio avec donc Steve Tucker (chant, basse), Scott Fuller (Annihilated, Errorgeist) à la batterie, et Dan Vadim Von (guitare, issu du projet death metal américain Vadimvon).
David Vincent, lui, inscrit ses prochaines productions studio dans une sphère hors metal extrême, puisqu’il publiera un premier single de son nouveau projet country plus tard dans l’année (titre du morceau : « Drinkin’ With The Devil ». Il annonce à ce sujet qu’il fera quelques apparitions spéciales dans les prochains mois.

Be Sociable, Share!