Andrew Eldritch (The Sisters Of Mercy) se lance dans le tricot

01 Avr 14 Andrew Eldritch (The Sisters Of Mercy) se lance dans le tricot

Ne sachant plus que faire de ses journées hors périodes de tournée, Andrew Eldritch a décidé de racheter la totalité des usines Anny Blatt et de faire appel à des producteurs de laine locaux certifiés ISO 14 001 en vue de repenser le système de production et la logistique in situ. Les professionnels du secteur sentent un formidable appel d’air.
Le parolier crooner, ex-chapelier, ne cache pas son enthousiasme : « Ce projet concentre toute mon attention. Je m’y voue corps et âme, d’où ma décision de repousser le prochain enregistrement de Sisters Of Mercy à 2077 », explique-t-il au quotidien Le Canard Enturbanné. « Le tricot est une saine occupation, c’est un passe-temps permettant de se recentrer sur soi, tout en ayant le sentiment de se rendre utile aux autres. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point les semaines passent vite devant un bon patron ! C’est sans doute LE plus grand plaisir que je me sois offert depuis l’enregistrement du EP Under the Gun avec Ian Stanley. »
Et puis il y a le fond, le projet de vie : « Rien n’est moins sûr que l’inexorabilité du réchauffement climatique, et je souhaite m’inscrire dès à présent dans une démarche en rupture des modes de pensée dominants. Plutôt tondre le mouton que le devenir ! »
Un destin étonnant.

Be Sociable, Share!