Zoft – Electrically haunted

01 Jan 12 Zoft – Electrically haunted

Les bénéfices des sorties rapprochées : à peine chroniqué l’album de Vitas Guerulaïtis, voici que j’ai sous les yeux le premier disque des Bruxellois de Zoft, lesquels reprennent avec ferveur « Tu t’énerves pas » des pré-cités.

C’est donc avec avidité que je me jette dans les oreilles leur mixture de noise polyrythmique (gros travail de Damien Magnette) et d’avant-garde rock’n’roll. Il ne s’agit pas tant de défier les conduits auditifs que de proposer des récréations cérébrales. La mélodie attrape l’auditeur et l’envoie promener comme sur un grand huit : attention au vertige ! Il n’y a bien qu’une vois lointaine pour indiquer à nos sens exténués, mais ravis, où se trouve le haut et le bas (magnifique « Exit » qui ouvre ce disque).

Le groupe est formé d’un duo et c’est Nicolas Gitto qui œuvre au côté de Damien. On est bluffé par l’évidence de leur rencontre, le jeu subtil de variations sonores (le climatique « Mike Tapping » et ses volutes en arrière-plan), le plaisir ressenti à tourner un motif pour très vite le sublimer et jouer à le métamorphoser. Quelques retours rapides au motif principal, histoire de laisser un guide témoignent de cette maîtrise rare. Là où d’autres vont appuyer sur la lourdeur (on peut penser à Hems parfois) ou sur la légèreté (noise-jazzy à la Prohibition sur « Shramana »), voire sur l’hypnose (les chouchous Zerö) et les cris azimutés, Zoft combine sans difficulté ces aspects. Détail qui ajoute de la singularité, les plages plus calmes avec samples d’enfants discutant (« Coil », « Q.I. Cuit » sous forme de chants) ou encore les guitares aigrelettes de « Mr Goodpain » et les sonorités acidulées (« Hokkaido » perturbant comme un disque coincé). Cependant le larsen contrôlé de « ………… » me laisse sur ma faim.

Disque parfait pour les fans de ces musiques inspirées et concassées (noise, math-rock, free hardcore…), il reste cependant encore trop ancré dans une façon de faire déjà reconnue pour dépasser ce cadre et plaire aux fans de rock (d’où aussi la respiration de la reprise finale). Mais cela est-il un objectif ? On en doute et on se contentera de cet univers passablement ouvert.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Exit

02. L’Homme Machine

03. Coil

04. Shramana

05. Mike Tapping

06. Mr Goodpain

07. Marque blanche

08. ……………

09. Hokkaido

10. Q.I. Cuit

11. Tu t’énerves pas

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 74%

Site du groupe / MySpace :

http://www.zoft.be/

Be Sociable, Share!