Yan Hart-Lemonnier – Valeurs modernes

29 Août 16 Yan Hart-Lemonnier – Valeurs modernes

Ce Valeurs modernes est une compilation de titres composés par Yan de 2002 à 2016. L’album fait suite au 45 tours double face A « PD comme une Gouine / Chaton Pute » sorti chez Ego Twister, son propre label, en 2015.

L’ensemble présent est moins ouvertement provocateur (pas de titres trop hard à lire) mais bien plus remuant pour les intellects chagrins. La déconne dadaïste bat son plein, toutefois il serait dommage de réduire le disque à ce seul aspect foutraque car le contenu montre un Yan particulièrement doué.

Tout d’abord « O Som do Mestre Edmundo » remonte le temps puisqu’il s’agit d’un morceau de 1974, façonné par Dany Lemonnier & the Butterfly Cakes (Dany, c’est l’oncle de Yan). Le nom du groupe révèle la teneur : rock psychédéliquement porté par une flûte traversière, pointes jazz et prog confectionnent un patchwork que ne renierait pas Mr Bungle, alors que la batterie jouée par Bernard Rapiau tape sévèrement, conduisant la voiture de tête de cette montagne russe qui ne cesse de nous faire perdre les voies.

Vient ensuite « L’Hymne du Comité », une techno découpée au sabre-laser, condamnée à muter en cheap-tune, comme la musique des soldes d’une galerie marchande servant de décor au Murphy de Z Nation. Un comité des fêtes déjanté réinvente la guimauve des années 80 et ses soli insupportables joués sur Bontempi. Plus harassant encore, « Je ne peux pas danser » prolonge l’expérience disco-mobile d’auto-tamponneuse sur un texte de David Courtin (nouvel album : Volupté des Accointances) qu’il chante lui-même, tableau vulgaire et dada des excuses bidon servies par un fêtard lourdingue, lequel serait le petit frère de Philippe Katerine.

On délaisse ailleurs les aspects les plus « torrides » de ces compositions pour trouver des exercices de style bien décalés : « We all run », titre de Jonathan Seilman et Vanille Fiaux, simplement remixé par Yan est faussement disco et kitsch, « Caviar et Andouillette » est une techno plus légère et bondissante que ce que laissait présager son titre réconciliation des classes populo-élitistes. Enfin, « Une vieille Boîte » bénéficie du soutien du duo GNG (Germain Fraïssé et Guillaume Ouvrard, récente collaboration avec Klimperei) pour donner un groove funky, lequel bascule au rythme syncopé du reggaetón sur la débilo-disco de « Piou ».

Vous n’en avez pas assez ? Alors, à l’image de la pochette dessinée par Christian Aubrun (http://christianaubrun.tumblr.com/), vous êtes comme ces hérissons fumeurs d’herbe à pipe, de cette tortue, ce caneton et cet écureuil qui carburent à la gnôle et, pareil(le) à cette chouette diurne, il vous faut de l’electro expérimentale rieuse… Et, puisque le morceau « Tous les Jours, et le Lendemain encore » s’arrête abruptement, Yan vous rappelle qu’il faudra vous lever pour tourner le disque. Youpi ! Je continue dans le désordre pour ma part. De l’electro-poüet avec « Futur Futur » et des sons enregistrés en 2012 pour « Addition Division Soustraction » ; sur ce titre Yan salue son ami Hypo (de Hypo & EDH) qui avait tenu un atelier de musique improvisée au collège Rodin à Paris. Le puzzle ainsi recomposé donne un tableau kraftwerkien dans lequel le fun remplace la froideur.

Voilà, ça s’appelle non pas valeurs actuelles, mais Valeurs modernes et le dessin montre un hipster barbu à grosses lunettes rectangulaires. Vous êtes prévenus, ça fait mal.

Comment ça, « Qu’est-ce que ça fout sur Obsküre ? » ? La faute à Jahco.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :



01. O Som do Mestre Edmundo

02. L’Hymne du Comité

03. Je ne peux pas danser

04. Futur Futur

05. Tous les Jours, et le Lendemain encore

06. We all run

07. Addition Division Soustraction

08. Caviar et Andouillette

09. Une vieille Boîte

10. Piou

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 70%

Site du groupe / MySpace :

https://yanhartlemonnier.bandcamp.com/album/valeurs-modernes

Be Sociable, Share!