Vulture Industries – The Malefactor’s Bloody Register

22 Déc 10 Vulture Industries – The Malefactor’s Bloody Register

Pour celles et ceux qui n’avaient pas été interpellés (à tort ?) par le premier méfait de Vulture Industries (The Dystopia Journals, album sorti en 2007), une séance de rattrapage est prévue avec The Malefactor’s Bloody Register… et quel disque ! Quel bouillon de créativité, quelle formule explosive…

Ce vivier de bonnes idées nous vient donc de Norvège (on ne s’en serait pas douté) et s’annonce comme la meilleure chose qu’il nous eût été permis d’écouter ces derniers mois. Déstabilisant mais surtout impressionnant dès les premières écoutes, The Malefactor’s Bloody Register s’appuie sur des assises foncièrement Metal pour développer un art totalement désaxé. Imprévisible, d’une inventivité folle et multidirectionnelle, on établit sans peine l’analogie avec la théâtralité d’Arcturus : même approche futuriste du concept (les claviers spatiaux régnant en maître), même sensibilité vocale (déconcertant ce chanteur, une aisance dans tous les registres qui laisse pantois), même volonté de s’affranchir des codes édictés et surtout : même finalité orgasmique ! Car le véritable tour de force n’est pas tant de faire virevolter autant de représentations, non, le pari gagné est d’insuffler un torrent d’originalité sur un lit d’ingéniosité (mention spéciale pour cette production sublimant la valeur de cette profusion d’idées) tout en captant l’attention de l’auditeur. L’agencement des motifs, la cohérence de l’ensemble, cette folie intrinsèque… Vulture Industries fait montre d’une personnalité artistique aussi déroutante que jouissive (on pense dès lors à Solefald et son baroque In Harmonia Universali).Malgré la grandiloquence du décorum, rien n’est ici indigeste, aucun développement fastidieux ne vient ébranler le plaisir d’écoute et l’explosion de moments forts, les séquences déterminantes sont légions (les brûlants «Crowning the Cycle » et « Of Branded Blood »). Toutes guitares en avant, ces talentueux Norvégiens sont des enfants du Rock, ils se sont bel et bien baignés dans les eaux du Metal et, grâce à leur ouverture aux différents champs musicaux, recrachent un patchwork détonnant et ensorcelant.

The Malefactor’s Bloody Register appartient à la catégorie de disques racés qu’il nous plait tant de posséder (et de conseiller). Il est de notoriété publique que la Norvège recense le plus grand nombre de talents au kilomètre carré… en voilà un de plus ! Dense, incisif et doté d’un sacré potentiel à intéresser à long terme, The Malefactor’s Bloody Register est tout simplement génial.

Web Officiel : http://www.vulture-industries.net/music.html

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. Crooks & Sinners

2. Race For the Gallows

3. The Hangman’s Hatch

4. The Bolted Door

5. This Cursed Flesh

6. I Hung My Heart On Harrow Square

7. Crowning the Cycle

8. Of Branded Blood

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!

Laisser une réponse