The Swindle – Post Music

03 Mai 17 The Swindle – Post Music

Il est très difficile et jouissif de suivre le parcours épileptique du duo foutraque de The Swindle. On les avait connus fan des Pixies (« Rock Music ») et de Pink Floyd (« Interstellar Overdrive » qu’ils font sonner comme du Warsaw), férus de punk à deux balles (« You broke my Dog »), de cold wave (« Steak »), de musique de cow-boys (« Black Bush ») et de musique de discothèque pour chaises musicales. Le projet Arnaque – monté en parallèle avec le plus batcave noisy (Virgin Prunes rencontrant Jessica 93 ?) projet nommé Zorn Vorster – se découvre une plus grande homogénéité avec ce deuxième EP.

Ici, Crimson JP et Gordon Duval nous livrent leurs versions de la post music.

Le titre éponyme (un peu plus de 9mn30) lorgne du côté du Cure de Seventeen Seconds, avec sa guitare claire soutenue par un son plus grave. Le rythme enlevé ne cache pas un profond malaise. Ce titre bascule ensuite dans une sorte d’ambient ritualisée (bourdon, percussions) avant un retour mélodique en forme d’hypnose d’accords lentement grattés. C’est un chamboulement chamanique insidieux avec une cymbale qui conserve des effets Floydiens.

« Death by Tetanus » (13 mn environ) sort des guitares acoustiques qui se mêlent alors que des voix angéliques (ils ont quel âge déjà ces deux mioches ?) en forte réverbération s’élèvent, références évidentes à la bande-son de More. La beauté du mode mineur et de ses dissonances, les cris et les strates d’énergie cherchent à réconforter avant quelques assauts expérimentaux, en manche de guitare trituré, à la Ummagumma. Les jeux avec le silence et les saturations noise bruitistes domptent mal une énergie qui sent l’improvisation, la performance. Au-delà des neuf minutes, un gros clavier et une chorale rituelle interviennent, arrêts et redémarrages, rock psychédélique et évocations à la Bauhaus, en mode douze cordes (je pense à « King Volcano »).

C’est une musique non-civilisationnelle, une sorte de folk-rock païen mais sans contrée d’adoption*, un tantinet démoniaque dans ses stridences bien captées, comme cette transposition moderne du solo de violon de Psycho que pourrait bien être « Execution ».

L’EP est disponible en CD avec boitier et livret, sur bandcamp et les titres sont en copyleft.

* les photos du livret, réalisées par Blandine Rouxel, exhibent des paysages désertiques et rocheux, comme la montagne du côté de la Brèche de Roland [nota bene : en fait, c’est le Canigou], mais cadrée au-dessus de la magnificence des arbres et des vallons. C’est cette absence qui crée l’étrangeté.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :



01. Overture

02. Post Music

03. Death by Tetanus

04. Execution

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 73%

Site du groupe / MySpace :

https://swindleband.bandcamp.com/album/post-music

https://sites.google.com/site/theswindlefrance/

 

Be Sociable, Share!