The Jesus And Mary Chain – Damage and Joy

13 Avr 17 The Jesus And Mary Chain – Damage and Joy

Ceux qui, comme beaucoup, ont pris une double claque avec la paire Psychocandy / Barbed Wire Kisses (violence rock’n’roll) et l’inégalé Darklands (tendresse rugueuse et new wave) en seront pour leurs frais : le nouveau JAMC ne sera pas une révélation, malgré la co-production de Youth.

Toutefois, si ces mêmes personnes (et elles sont nombreuses) ont aimé Automatic, Honey’s dead et le moins connu Munki, le nouveau JAMC sera un régal.

Immédiatement, le charme des retrouvailles opère (on mettra de côté le nombre de titres déjà présents sur les projets solo de Jim, dont Freeheart, car peu écoutés alors). C’est évident avec ce style garage rock’n’roll aux guitares éraillées. « Get on Home », « Facing up to the Facts » petite resucée de « Her Way of Praying », le single « Amputation », tout droit sorti dirait-on des sessions de 1992*, en dépit d’une batterie synthétique assez rachitique, « Presidici » : ces titres fonctionnent à plein, revivifiant un plaisir resté intact, là, au fond du cortex, en dépit des années et des modes. C’est facile dans le jeu, dans le rendu parfaitement équilibré entre mélodies simplistes et dissonances légères lors des faux solos. Les voix de Jim et William sont demeurées jolies. Pas de neuf, ni de stupéfaction (quelques échos au passé bien assumés comme ce jeu de paroles convergentes entre « Kill Surf City » et « Facing up to the Facts »), un juste et évident achat.

Quelques autres morceaux tentent de changer la donne : « Simian Split » (chanté et produit par William) tourne une entrée expérimentale, ose de brusques breaks de batterie, et des sortes de volutes de cordes, mais ces challenges n’ont pas d’intérêt immédiat (on verra au fil des écoutes). « War on Peace » en revanche est l’un des moments forts : débutant comme les traditionnelles balade aigre-douces que le groupe affectionne, le morceau place plusieurs pistes saturées en arrière-plan puis se lance dans une cavalcade bien méchante au trois-quarts du titre. C’est jouissif et ce sera un grand moment attendu lors des concerts. « Los Feliz » garde jusqu’au bout l’esprit de la ballade, un mid-tempo mettant en valeur la voix charmeuse de William, jouant des symboles et appelant Dieu à soutenir l’Amérique… tandis que des sons graves se font plus présents et que des cordes soutiennent l’aspect un poil épique de la composition.

Certains titres sortent du lot par leur sens mélodique entier : c’est le cas du très beau duo « Always sad » (Jim avec Bernadette Denning), qui coule de source et fait rêver béatement par son parallélisme et sa façon de placer un cliché de déprime avec le sourire. « Song for a Secret » est totalement offert à la voix gracile d’Isobel Campbell, que les guitares et la voix en jeux euphonique de Jim accompagnent sans méchanceté. « The Two of Us » (avec Campbell, encore) participe de la même dynamique, les pistes de ce titre déjà présentés sous le nom de Sister Vanilla (mais avec la sœur Reid, Linda Fox) convergeant vers l’efficacité primitive. En revanche, les duos sur « Black and Blue » (avec Sky Ferreira) et « Can’t stop the Rock » (avec Linda) fonctionnent moins bien ; trop plats et situés en deuxième partie de disque, ils ont épuisé l’appétit.

Prisonnier de sa formule (« All Things pass », « Mood Rider »), The Jesus And Mary Chain la connaît à la perfection et livre ici, 34 ans après ses débuts (le single « Upside Down » en 1984) et 19 ans après son dernier album en date (Munki en 1998), un disque correctement tenu (car un peu long), nostalgique et pourtant intemporel.

* Un titre par ailleurs présenté il y a dix ans par Jim Reid sous le nom de « Dead End Kids »…

Be Sociable, Share!

Tracklisting :



01. Amputation

02. War on Peace

03. All Things pass

04. Always sad

05. Song for a Secret

06. The Two of Us

07. Los Feliz (Blues and Greens)

08. Mood Rider

09. Presidici (et Chapaquiditch)

10. Get on Home

11. Facing up to the Facts

12. Simian Split

13. Black and Blues

14. Can’t stop the Rock

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 70%

Site du groupe / MySpace :

http://thejesusandmarychain.uk.com/

Be Sociable, Share!