Terra Tenebrosa – The Reverses

12 Sep 16 Terra Tenebrosa – The Reverses

Après deux albums terrifiants, hautement addictifs (The Tunnels [2011] et surtout The Purging [2013]), les attentes étaient nombreuses vis-à-vis du mystérieux trio suédois et de son troisième opus. Il en est de même pour tous ces groupes qui parviennent à créer la surprise et le malaise dès leur arrivée, à troubler les esprits grâce à une écriture aussi anxiogène que magnétique et une aura horrifique.

Que les fans osbküres du groupe masqué se rassurent, The Reverses n’est pas source de déception, mais il faut bien avouer que derrière ces énergies impures qui transposent une violence noire et sludge et cette recherche d’efficacité, la folie et l’inventivité peinent parfois à se révéler. Les ex-Breach dérangent moins certes, mais percutent davantage (« The End is mine to Ride »). Surplombant une batterie sèche et moins débridée que par le passé, on retrouve toujours ces notes dissonantes qui lacèrent la quiétude, ces guitares massives et abrasives, ce chant typé et effrayant de The Cuckoo et une force destructrice qui s’échappe de plans génialement déstructurés (« Where Shadows have Teeth »). Terra Tenebrosa est toujours aussi démoniaque, sale et poisseux, mais il manque selon nous à The Reverses cette profondeur mystique et cette décadence insaisissable qui ont fait de The Purging, un monument pour les musiques sombres, singulières et extrêmes. Certains titres méritent carrément le détour et prouvent que le trio est maître d’un sujet composé en compagnie des ténèbres et d’une certaine dose de démence (l’impressionnant « Fire Dance » et ses citations en français de Vindsval, foudroyant d’efficacité, réussit à déployer le malaise pendant dix-sept minutes de transe démoniaque).

Effet de surprise passé ? Léger essoufflement créatif ? Recherche d’un impact immédiat plus ou moins réussie  au détriment d’une inspiration toujours malsaine, mais qui ne transcende pas sur la durée ? Chacun trouvera une réponse selon ses attentes et sa sensibilité.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Makoria

02. Ghost at the End of the Rope

03. The End is Mine to Ride

04. Marmorisation

05. Where Shadows Have Teeth

06. Exuvia

07. Fire Dances

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 82%

Site du groupe / MySpace :

https://dmp666.bandcamp.com/album/the-reverses

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse