Simon Whetham & Friends – Meditations on Light

21 Juin 12 Simon Whetham & Friends – Meditations on Light

De loin, l’album le plus musical produit par Simon Whetham, dont le travail dans les domaines du field recording et des environnement sonores est en général assez brut, Meditations on Light signe sûrement le début d’une nouvelle période pour cet artiste/sculpteur de bruits. En 2009, la peintre Kathryn Thomas lui demanda de composer une pièce qui accompagnerait son installation Darkspace, autour de l’infinité du cosmos, dans le cadre d’une exposition solo plus importante qui se nommait Lightyears. Une première version fut publiée sur le label de Whetham. Plusieurs artistes entendirent ce travail et furent enthousiasmés. De là est partie l’idée de ce double CD.
Le premier disque comprend la musique composée pour Lightyears. Dans ces deux pièces d’à peu près une demie heure chacune, Whetham explore des espaces sensoriels doux et mélancoliques pour la première piste, plus sombres et caverneux pour la seconde, tout en s’inscrivant totalement dans un style ambient/drone cosmique.
Le second disque se compose, quant à lui, de douze « reconstructions » qui forment un tout de pas moins de 1h15. Si Fourm reste dans une ambiance granuleuse où les prises de sons tiennent la part belle, Richard Lainhart propose un drone plus aérien, alors que Philippe Petit offre un titre néoclassique contemporain particulièrement angoissant, à la solennité presque mystique. Le travail de Mise_en_Scène est plus aquatique, alors que Maile Colbert continue dans cette lignée mais y ajoutant une dimension assez inquiète grâce à des voix radiophoniques et des cassures perturbant ce qui aurait pu être un morceau d’ambient lumineux. « Souvenir » de Scanner figure parmi les plus belles pièces de cet ensemble cohérent avec son utilisation de nappes nostalgiques mélangées à des rythmes électro/breakbeat. Les autres artistes proposent tous des pièces ambient de bonne facture dont on retiendra « Blackout Carrier » de Christopher McFall et « Alien Nebula Rider » d’Iris Garrelfs, seul morceau à utiliser le chant et à l’associer à des arrangements de cordes classieux et fort élégants se rapprochant de l’univers de This Mortal Coil. Au total, près de deux heures et demie de musiques aériennes et douces, qui vous feront décoller vers les grands espaces cosmiques.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :

http://www.simonwhetham.co.uk/

Be Sociable, Share!