Sieben – The Old Magic

22 Août 16 Sieben – The Old Magic

Depuis la fin des années 1990, Matt Howden nous fascine avec son projet Sieben où toute l’instrumentation se limite à sa voix et son violon, mis en boucle et retraité par des effets. Avec les années, sa musique a atteint une excellence absolue, chaque album toujours plus enthousiasmant que le précédent. Comme à chaque fois, on aurait envie de dire que The Old Magic est peut-être son meilleur jusqu’au prochain qui nous fera encore changer d’avis. Cela dit, ce dernier opus, présenté dans un superbe packaging qui se déplie en forme de croix, n’est pas une totale surprise, dans le sens où il arrive après la série de EPs digitaux, Lietuva, Norse et Briton. Certains morceaux s’y retrouvent et d’autres n’en sont que le développement.

Baigné dans une ambiance mystique, païenne, ancestrale, l’album semble, quant à lui, avoir été vraiment pensé comme un tout. Les morceaux se caractérisent tous par un rapport à l’ancien monde, aux Dieux de la nature, aux forces magiques. Le violon aborde une gamme de sons très large, à la limite de la guitare électrique (la saturation sur « The Old Magic »), du violoncelle (les notes graves de « The Other Side of the River ») ou encore de la contrebasse (« Modron »). Mêlant habilement mélodies et rythmes, les morceaux s’apparentent souvent à des incantations hypnotiques et tournoyantes. Les racines folk prennent alors une dimension beaucoup plus rituelle, soulignée par l’emploi d’un langage ancien et énigmatique, jusqu’à un cérémonial de transe totale (« The Other Side of the River »). Le chant céleste, délicat, presque serein (« Come, Raven King ») porte une douce nostalgie, alors que les couches sonores (impressionnantes de diversité quand on sait que tout est fait au violon) créent des contrastes riches, soulignant l’imaginaire ésotérique et gothique des textes. Dieu Corbeau, Lune Noire, les symboles sont riches de sens, définitivement mystiques.

Si la musique de Sieben peut évoquer de la mélancolie, elle n’est en rien dépressive. Au contraire, il s’en dégage quelque chose de grand, d’élégiaque, de sublime. Des mélopées envoûtantes à écouter à fort volume, pour un abandon total dans ces harmonies qui mêlent avec brio l’ancien et le moderne.

Il est à préciser qu’il existe une édition limitée avec un second CD nommé The Other Side of the River comprenant neuf autres titres.

http://www.matthowden.com/

a3485116901_10

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 84%

Site du groupe / MySpace :

http://www.matthowden.com/

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse