Shraphead – Blind & Seduced

13 Juil 11 Shraphead – Blind & Seduced

Sombre et tortueuse, la musique de Shraphead n’est pour autant pas très difficile à dompter. C’est là toute la qualité des jeunes norvégiens qui arrive en utilisant quelques ficelles propres aux musiques progressives à donner vie et relief à un heavy thrash faisant tout autant songer à Trivium qu’au dernier Metallica. Remarquez qu’à la base, ces combos ne sont pas adeptes du binaire, simplement Shraphead pousse le concept un peu plus loin avec un côté moins direct et racoleur que ses aînés. Rythmiquement très précis et bourré de groove, on se laisse sans peine transporter dans l’univers sombre et en même temps grandiloquent des nordiques. D’ailleurs en y songeant bien, le design de la pochette sous forme de comics est fort judicieux, tant la musique de Shraphead pourrait sans mal accompagner un épisode de Batman et consort.

Passé des débuts se voulant accrocheurs et forcement plus basiques comme en atteste l’excellent « Merry-go-Round », Blind & Seduced prend de la hauteur, nous faisant voyager dans l’univers décalé de la nuit tout en gardant une ligne directrice forte. Jo Johnsrud, le vocaliste y est aussi pour beaucoup dans l’impact des morceaux. Sans son puissant timbre grave rappelant un certain Peter Steele, les mélodies du combo n’auraient pas la même force, c’est une évidence. La voix de Jo est un peu spéciale et nul doute que certains voudront le jeter au bûcher dès les premiers couplets de l’album, mais si l’on adhère ne serait ce qu’un minimum au début, l’alchimie prend ensuite petit à petit et on se retrouve face à une galette plus qu’intéressante. Bien que n’inventant rien, la forte personnalité vocale de Jo alliée à une musique qui lui va finalement comme un gant suffit amplement à hisser Blind & Seduced au niveau des albums à découvrir de suite. Il conviendra également de surveiller attentivement l’avenir de Shraphead. Le potentiel est là, il suffit d’écouter l’instrumental « Evilberry Jam » pour s’en convaincre. Même sans la tessiture de Jo, le groupe impressionne et le clin d’oeil à Metallica devient évident, mais en aucun cas le combo ne donne l’impression de plagiat, bien au contraire…il tendrait même à faire mieux que son modèle.

 

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Welcome

02. Stolen Trust

03. Merry Go Round

04. Blind & Seduced

05. Just Another Fool Who…

06. The Hundred

07. The Life, the Path to Choose

08. Nothingless

09. Revelation

10. The Bond

11. Iconoclast

12. Evilberry Jam

13. Ageless

 

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :

http://www.shraphead.net

http://www.myspace.com/shraphead

 

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse