Rakel Traxx – Bitches Palace

21 Mar 12 Rakel Traxx – Bitches Palace

Le succès d’estime que rencontre BlackRain ces derniers temps semble avoir donné des idées à certains. Un combo Marseillais se faisant appeler Rakel Traxx vient à grand coup de tiags piétiner sur leurs platebandes. Aucun soucis finalement me direz- vous,  devant la pauvreté de la scène glam actuelle, il y a bien de la place pour deux groupes voire même davantage. Usant et abusant de tous les poncifs du genre, y compris au niveau du look et de l’imagerie que nos Marseillais semblent prendre autant au sérieux que leur musique, on est de suite plongé dans une ambiance rétro, délicieusement efficace.

Du point de vue musical, les influences des Frenchies sont essentiellement à chercher du côté de la scène heavy glam US des années quatre-vingt et quatre-vingt dix : Poison, Ratt et Motley Crüe bien sûr, mais aussi et surtout les Pretty Boy Floyd pour leur côté un peu punk et cette légèreté constante synonyme d’insouciance. On n’oubliera pas non plus de faire une allusion à la nouvelle sensation heavy glam outre Atlantique, Steel Panther.

Les treize titres de ce premier opus laissent peu de répit à l’auditeur, tant les compositions s’enchaînent avec intensité. C’est l’un des gros points forts de cet opus à la production un peu datée, mais qui sied parfaitement au style. On se rapproche ici des albums de Pretty Boy Floyd ou du Too fast for love de Motley Crüe. Un son un peu garage, parfois limite cradingue mais qui colle bien au côté « no future » de nos cinq musiciens. Revers de la médaille : tout finit par se ressembler. Le groupe joue constamment « pied au plancher » et on a du mal à adhérer totalement au concept global.  Outre la monotonie rythmique, les refrains ne sont pas assez fédérateurs hormis sur « Fuck You », « Yeah » ou « Quicksand », qui restent ancrés. Le chant de Shannon Dollz, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de Steve Summers, aurait mérité un meilleur traitement pour fédérer davantage car malgré quelques défauts, ce Bitches Palace ne manque point d’arguments en sa faveur… Pourtant, face à la grosse artillerie américaine, le moindre détail compte pour faire la différence.  Un excellent opus, à la française tout de même !

 

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. Yeah 2. Give Me Your Love 3. Together 4. Fuck You 5. Let Me Take Your Gun 6. Girlz 7. Quicksand 8. Prostitute’s Night 9. Try Again 10. S.e.x 11. Blue Eyed Creature 12. Everybody Dreams 13. Bang Bang

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 70%