Project Pitchfork – Akkretion

27 Jan 18 Project Pitchfork – Akkretion

All songs written, performed and produced by Peter Spilles.
Voici la première des lignes de crédits finaux du nouvel opus studio, Akkretion.

Nulle crainte. Project Pitchfork, certes dominé par Peter, reste bel et bien composé, outre ce dernier, des personnes de Dirk Scheuber (qui s’est développé en solo ces dernières années) et Jurgen Jansen.

Le leader et chanteur de Project Pitchfork semble avoir pris les choses en main pour la prochaine étape de vie de son projet phare. Annoncé comme la première partie d’une trilogie en devenir (deux autres volumes sortiront dans les mois prochains : Fragment et Elysium), Akkretion réserve un plaisir d’écoute réel, là où la succession d’enregistrements a produit des fruits aléatoirement épatants dans la discographie de nos camarades teutons. Ces dernières années du groupe, pour autant, se placent sous le signe de la productivité et d’une réception critique favorable (cf. les deux disques précédents).
Cette fois, c’est – encore – pour de bonnes choses. La cohésion de l’ensemble, assurément, se remarque. D’une unité de ton pénétrante et d’une tonalité habitée, servi qui plus est par un visuel plus sobre que certains des disques précédents (il était temps), Akkretion présente une collection de chansons directes et de tonalité sombre, dansantes comme à l’accoutumée. Pourquoi, me diriez-vous, changer une recette que les gens veulent en bouche ?

La voix de Spilles a été traitée avec plus de naturel que sur certains travaux passés. Ce naturel lui va bien. La collection 2018 a dimension humaine, et en même temps irradie. Le son est assez spatial, développe une cinématographie, ce qui se vérifie très directement par l’enchaînement des premiers titres, tous deux hypnotiques et immersifs (le titre éponyme suivi de « Good Night Death »). Dans le genre, l’entrée est réussie.

Le reste se tient. Si Project Pitchfork retombe parfois dans des réflexes clubby qui nous encombrent un peu (« Ascension » a sa lourdeur de style, mais l’ADN goth-dancefloor de « Circulation » et « The new Day » emportera son petit monde), l’ensemble offre un vrai plaisir d’écoute et positionne Spilles en maître d’œuvre et, quelque part, protagoniste principal. Rien n’est dit pour l’heure du niveau de son investissement personnel sur les prochains volumes, mais cette entrée en matière (qui prend pour thème principal la genèse de l’univers, les premières étoiles, etc.) offre l’un des travaux de Project Pitchfork les plus séduisants qui soit de ces dernières années.
La suite devra être bonne.
C’est une trilogie, n’oublions pas.

> PROJECT PITCHFORK ONLINE
Site officiel
Facebook

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 75%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!