Priscilla Hernández – The Underliving

15 Mai 12 Priscilla Hernández – The Underliving

Passé au travers de nos colonnes à sa sortie en 2011, The Underliving était pourtant le disque à ne pas rater. Prévenu par une assemblée de créatures fantastiques ou nez fin, qu’importe, Prikosnovénie a eu la bienveillance de soutenir et de distribuer le projet de Priscilla Hernández. Bien lui en a pris. Séance de rattrapage donc, avec ce deuxième album de l’Espagnole passionnée de mondes oubliés et ma foi très proche du label nantais et de son catalogue.

Superbement illustré et d’inspiration gothique, le livret de quarante-huit pages nous renseigne d’emblée sur l’attachement esthétique que cette âme rêveuse porte à ses créations. Si Priscilla Hernández se distingue surtout par son don d’illustratrice dans l’univers heroic fantasy, à n’en point douter, ses compositions musicales vaporeuses méritent le même genre d’attentions. Sa musicalité fluette nous rappelle les plus délicates arabesques de Caprice et d’Hexperos (« In the Mist », sublime ouverture) tandis que ses intentions franchement cinématographiques et probablement héritées de chez Goldsmith et Elfman nous renvoient à notre bien-aimée Nehl Aëlin (« The Underliving », délicieusement baroque). Entourée d’invités aux intentions tout aussi éthérées (Louisa John-Krol, Biel Fiol, Gaston Lungman, etc), Priscilla Hernández s’en sort avec les honneurs et réussit son pari de nous emporter loin, dans ces royaumes oniriques où l’ombre succède à la lumière. La recherche d’harmonies et de sonorités variées impose une pléthore d’instruments (flûte, dulcimer, harpe, piano, kantele, carillons, etc) et injecte une pigmentation mélodique parfois inattendue (« At the Dreams door »). On regrettera cependant la longueur de l’effort (plus de soixante-dix minutes) qui, sans se révéler indigeste, ne parvient pas à capter notre attention durant l’intégralité de The Underliving.

Artiste accomplie et pluridisciplinaire, Priscilla Hernández surprend par la maturité de son écriture, par cette imagination qu’elle dévoue totalement à ce qui nous fait rêver encore, encore et encore. Pour sûr, les fans d’ethereal wave et apparentés apprécieront.

 

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. In the Mist

02. The Underliving

03. Feel the Thrill

04. Through the Long Way

05. Don’t be Sad

06. In my Mind’s Eye

07. Off the Lane

08. Storm

09. The Aftermath

10. The Wind Song

11. Ode to the Silence

12. Northern Lights

13. Morning Light

14. At the Dream’s Door

15. One Last Hope

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 70%

Site du groupe / MySpace :

– http://priscillahernandez.com/

Be Sociable, Share!