Phil Von – Made Underclouds

02 Mar 19 Phil Von – Made Underclouds

Phil Von se lance ces derniers mois dans une rencontre plus intime avec le public de Von Magnet et celui acquis par ses multiples participations à des projets variés (dont le récent Meta Meat chroniqué par ici). Sa manière de concevoir une modernité au flamenco (en le faisant muter au contact des musiques électroniques et industrielles) l’avait entraîné vers des territoires singuliers, plus ambient ou bien ancrés dans un urbanisme orientalisé de toute beauté.

Cet album, Made Underclouds, est le fruit de sa collaboration avec un duo de circassiens funambules, Chloé Moura et Mathieu Hibon, sous le nom Underclouds. Cet entre les nuages a donné lieu à trois performances distinctes et Phil Von présente ici une sélection de son travail sonore pour les spectacles Petites Histoires sans Gravité et Versant (créés en 2016 et 2018).

La musique ne se borne pas à de la description, elle produit une trame narrative, expressive (« Capsized Poetry ») ou parfois illustre visiblement le spectacle créé (le touchant « Défilement de la Vie » et son titre en jeu de mots). Phil a remodelé ses compositions et en présente ici des versions réactualisées. Les transitions, introductions ou outro se font plastiques, comme on parle d’arts plastiques. Le piano s’invite sur des tonalités mélangées (abstract-bossa-post-jazz?) le temps de « Drames anecdotiques ») alors que c’est un esprit Belle Époque qui sert d’écrin au « Bal des pendues ». Ce sont ces deux morceaux qui font le plus grand écart stylistique.

Sur l’ensemble de ces titres instrumentaux, la voix de Phil ne sonne pas et les jeux les plus abrupts qu’il affectionne sont mis en retrait. C’est comme une œuvre de commande, une interaction au service de dans laquelle notre musicien-danseur-chanteur s’est mis en sourdine (lointains échos orientaux sur « Hanged Gravity »), en retrait pour ne pas prendre toute la lumière, offrant ses compétences sonores (et celles de Norscq au mastering) dans des miniatures (« Cloud Climber », plutôt ambient, utilise avec parcimonie son souffle). Il faut alors attendre les titres les plus bavards pour y trouver son compte (« L’autre Versant » et surtout le rêve éveillé que forme le voyage de « Drawing Eights on tyhe Sand ») tant l’écart avec nos habitudes est grand. On retrouve Phil dans les détails, la minutie et la grâce que sa musique atteint, comme en apesanteur, loin des attentes terrestres, tutoyant les nuages ascensionnels, sans prise aucune avec un passé référentiel sans doute lourd à porter, par moments.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Exhaler la Nuit

02. Capsized Poetry

03. Modern Times Nostalgia

04. Where is the other Side ?

05. Drames anecdotiques

06. Le Bal des Pendues

07. Le Défilement de la Vie

08. Hanged Gravity

09. L’autre Versant

10. Cloud Climber

11. Drawing Eights on the Sand

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 65%