Peter Hook – L’Haçienda, la meilleure Façon de couler un Club

16 Sep 12 Peter Hook – L’Haçienda, la meilleure Façon de couler un Club

On connaît le franc-parler de Peter Hook, qui a toujours été le personnage le plus rock n’roll de la bande Joy Division-New Order. Avec ce livre de souvenirs, il nous prouve non seulement son talent pour nous faire rire, grâce à une plume sans langue de bois ; mais il se révèle aussi très touchant car très lucide quant à ses propres faiblesses, ses erreurs, ses maladresses, ses addictions à la drogue et à l’alcool. L’Haçienda, la meilleure Façon de couler un Club est un précis sur tout ce qu’il ne faut pas faire si on veut se lancer dans les affaires ; c’est aussi et surtout un condensé de toute une époque, bourré d’anecdotes désopilantes, débutant avec la création du club en 1982 en pleine période post-punk, alors que New Order était en passe de devenir énorme et que Joy Division était déjà culte, jusqu’à la naissance du mouvement acid house, du Madchester, des rave parties, l’avènement de la culture gay nocturne puis les dérives violentes des gangs qui signeront l’arrêt de mort du lieu dans les années quatre-vingt dix. De la rivalité entre New Order et The Smiths jusqu’aux concerts désastreux de Jesus & Mary Chain ou géniaux de Birthday Party, des playbacks foireux de Madonna jusqu’aux zinzins d’Einstürzende Neubauten qui décidèrent de s’attaquer à la salle avec leurs marteaux-piqueurs, Hook nous donne sa vision, forcément subjective, de la vérité. On y retrouve aussi les groupes de la Factory, bien qu’ils aient rarement eu accès à la scène de l’Haçienda, et l’auteur ne nous cache pas ses sympathies ou ses animosités pour certaines personnalités. Le passage où il s’occupe de la sécurité et où il vire Peter Murphy de la salle est tout simplement jubilatoire. C’est surtout un état d’esprit qui ressort de l’ouvrage, une période d’ambitions idéalistes et de franches rigolades, de délires éthyliques et de grand n’importe quoi. Mais tout n’a été guidé que par un amour immodéré pour la musique et la ville de Manchester. Passionnant, drôle et profond.

www.peterhook.co.uk/

atheles.org/lemotetlereste/

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 85%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!