Paul Sharits de François Miron – DVD

05 Jan 18 Paul Sharits de François Miron – DVD

Grande figure de l’avant-garde américaine des années 60/70 et du cinéma structurel, Paul Sharits est un artiste malheureusement un peu oublié aujourd’hui. Le documentaire de François Miron, classique dans sa forme, chronologique et didactique, s’impose comme une excellente entrée en matière pour réévaluer l’œuvre d’un esprit visionnaire et profondément tourmenté.

À la fois peintre, sculpteur, performeur, Sharits n’a pas été qu’un simple cinéaste, lui même faisant de nombreux parallèles entre ses films et des partitions musicales. Grand utilisateur du clignotement (le « flicker »), il se distingue pourtant du travail de Tony Conrad ou de Victor Grauer de par son utilisation de la couleur (quasi psychédélique) et la dimension « affective » qu’il lui octroie. Expériences perceptives, ses classiques, dont N,O,T,H,I,N,G (1968) ou Razor Blades (1965-68), troublent toujours de par leur puissance émotionnelle. De nombreux intervenants parlent de romantisme noir et Yann Beauvais y voit, dans le long texte reproduit sur le livret de 40 pages, le « compte rendu d’une angoisse ». Langue coupée, flingue posé sur la tempe, chirurgie de l’œil, pénétration sexuelle, les images intercalées entre les photogrammes de couleur retranscrivent l’enfer personnel d’un homme atteint de bipolarité et qui finira par se suicider tout comme sa mère et son frère. Sharits lui même avoue le caractère « autobiographique » de son cinéma dont l’agressivité, parfois conçue pour des doubles écrans, peut mener à l’épilepsie (l’incroyable Epileptic Seizure Comparison en 1976).

Au travers de photographies, d’archives vidéo (certaines jamais vues jusqu’alors) et d’entretiens avec des artistes, historiens  ou praticiens du cinéma, ce portrait remet en avant des concepts tout simplement géniaux lancés par Sharits, comme sa volonté de créer des « harmoniques pour l’œil », de nouvelles couleurs temporaires ou d’imposer un espace virtuel entre la rétine et l’écran, phénomène d’autant plus fascinant quand on sait qu’il provient d’un homme déclaré aveugle à la naissance.

https://re-voir.com/

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :

https://re-voir.com/

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse