Owun – Le Fantôme de Gustav

13 Nov 12 Owun – Le Fantôme de Gustav

La variété de couleurs est belle dans ce disque d’Owun. Ceux qui aiment la noise mais en ont assez des groupes qui bastonnent dans le bruit blanc peuvent se jeter sur ce « Fantôme » bien nommé. Le groupe s’est formé il y a déjà vingt ans, a publié trois disques avant 2002 et a splitté. Depuis cinq ans, ils s’est reformé, ne se préoccupe plus d’un label et sort en autoproduction un disque suffisamment fondamental pour qu’on s’étonne du relatif silence qui l’entoure.

Ils sont quatre et maîtrise leurs dissonances. Un bourdon léger, socle délicat presque dream-pop sombre à la This Mortal Coil ou Cocteau Twins période « Head over Heels » pose le titre « Prémisses », les guitares se font légères, à la façon d’un Vini Reilly. Toutefois la fréquente nervosité des riffs provoque une tension psyché pas agressive, mais bien présente (« Étoile en bout »). Ils sont deux à se parler ainsi de leurs six cordes : Julien Chaize et le chanteur guitariste. Les ambiances se font nocturnes, presque gothiques avec un synthé ou un theremin en volutes spectrales sur une mélodie en boucle (« Persephone », si bien nommé). Leur rock entraînant et minimaliste joue le jeu free des guitares, rappel de la no-wave balbutiante molestée par le math-rock moderne (« Carbone »).

Une pause au milieu du disque est ponctuée de pépiements d’oiseaux.

La deuxième partie du disque va chercher les mélodies du côté de Sonic Youth ou Blonde Redhead (« Muralité »), voire Ulan Bator et une frange plus post-rock (« Atmo ») sans pour autant délaisser l’acidité et la dynamique apportée par la batterie de Cédric : son martèlement sec est habité (« Outil trois ») et se conjugue parfaitement avec la basse caressante de Ludovic Turpin (« Slow »). Là-dessus la voix d’Alexandre Turpin plane, discrète, jamais encombrante, ne délivrant que quelques rares paroles, prenant d’autant plus d’importance par cette sonorité si décalée. Une voix comme en effraction, distancée, écho lointain d’une décennie disparue. Fantôme, oui, mais bel et bien présent et résolument évocateur.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Prémisses

02. Etoile en bout

03. Persephone

04. Carbone

05. Berceaux

06. Outil trois

07. Muralité

08. Slow

09. Acclame

10. Atmo

11. Volux +


Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 81%

Site du groupe / MySpace :

http://owun.bandcamp.com

Be Sociable, Share!