Ordo Rosarius Equilibrio – Songs 4 Hate & Devotion

17 Jan 11 Ordo Rosarius Equilibrio – Songs 4 Hate & Devotion

La sortie récente de l’EP Do Angels never cry, and Heaven never fall préfigurait clairement de l’orientation stylistique d’O.R.E. à noter également un fait non négligeable : le départ de la formation suédoise de l’incontournable label  de Roger Karmanik, Cold Meat Industry, pour une arrivée chez Out Of Line. Nouveau départ, Thomas Pettersson et son art sulfureux s’inclinent vers une respiration Pop sans pour autant renier le substrat originel.

Résultat de cette évolution : des titres beaucoup plus accessibles, une martialité musicale en filigrane, une sobriété dans l’agencement sonore et des contours mélodiques qui s’inscrivent instantanément dans les mémoires. Seuls les thèmes d’écriture reste inchangés (fétichisme, l’éternel antagonisme souffrance / plaisir, l’homme perpétuellement confronté à ses pulsions de vie et de mort). Le chant austère et grave de Pettersson surplombe une architecture sonore foncièrement ténébreuse et Folk, un spoken word identifiable entre mille ; l’homme domine l’ensemble d’une aura plutôt hégémonique, on ressent immédiatement que le maître d’œuvre c’est bien lui et non l’invité surprise. Musicalement, on relève une présence affirmée des cuivres, des notes de claviers raffinement égrenées et des cordes en retrait mais insufflant l’essentiel. Les compositions possèdent cette accroche directe et ceux-ci ne manquent pas de révéler quelques subtilités délectables (les cuivres du moment fort qu’est « In Heaven, only Abstinence remains », la luminescence du très surprenant et entêtant « Long Knives and little Men »). L’incroyable pertinence du propos donne à ce Songs 4 Hate & Devotion une teneur particulière, sensuelle et addictive, un rendu émotionnel qui ne trouve pas d’équivalence dans la carrière du groupe. Point de déchets ou d’arrangements maladroits, Pettersson invite avec classe l’auditeur dans son univers lubrique et provocateur avec une approche aguicheuse probante… chez Obsküre, on adhère fermement et sans hésitation !

O.N.A.N.I [Practice Makes Perfect] fut considéré comme un accomplissement artistique dans la carrière du groupe, c’est bien légitime au regard de la qualité intrinsèque. Songs 4 Hate & Devotion conforte fabuleusement cette impression d’être en présence d’un groupe d’exception. O.R.E parvient inconsciemment à un savant équilibre entre Pop martial suave, une sensualité et une obscurité dérangeante subtilement introduite. Ce songwriting impressionne réellement par son caractère oppressant, implacable et la qualité de sa mise en place ; Petterson est un orfèvre, un ciseleur des musiques Dark et Folk… un homme que nous avons accompagné dans cette évolution réussie et vers qui on adressera probablement nombre de louanges ces prochaines années. On ne voit pas d’autre suite logique !

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. Where I stand on the Holy Mountain and Pray 4 the War

2. A World not so Beautiful [A Song 4 the Emperor

3. In My Little Black Dress

4. With Unspoken Pleasures [My Guardian Demon]

5. In Heaven, only Abstinence remains

6. Do Angels never cry, and Heaven never fall?

7. Lucifer in Love

8. Serpent – Dagger – Lion – Man

9. Long Knives, and Little Men

10. 4 1 4 1

11. I M B E C I L E, My Idiot Lover

12. If Christ is the Answer, then what is the Question?

13. A Song 4 Hate & Devotion

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 76%

Site du groupe / MySpace :

http://www.ordo-rosarius-equilibrio.net/

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse