Opera Multi Steel – Mélancolie en prose

13 Nov 13 Opera Multi Steel – Mélancolie en prose

Pour leur neuvième album studio en trente ans de carrière, OMS ont à la fois pioché dans leurs archives pour offrir six nouvelles versions de titres anciens (dont « Eternelle Tourmente » qui avait donné son nom à un de leurs disques les plus brillants), auxquelles ils ont ajouté six autres compositions toutes récentes.
Chaque morceau est introduit par des extraits d’un vieux manuel sonore qui narre les démarches à suivre pour bénéficier au mieux de la stéréo sur sa chaîne hi fi. Le disque, du coup, développe un aspect rétro et nostalgique, qui sied parfaitement à la new wave minimaliste sur vieux synthétiseurs du groupe de Bourges. De nombreux éléments personnels, plus ou moins camouflés, ajoutent aussi une valeur particulière au disque, par exemple à travers ses références aux trains et aux locomotives – le groupe répète depuis des années dans une gare désaffectée. Les collages sonores acquièrent donc ici un sens singulier : morceaux de dialogues, bruitages, extraits de films, samples de musique baroque ou médiévale. Le mysticisme et l’art sulpicien sont encore une fois très présents, il suffit de voir la vidéo d’Alain Cassiano qui accompagne le morceau « Mauvais Œil ». Cette obsession remonte à l’éducation religieuse des musiciens et était déjà au centre de Cathédrale (1985), album-concept séminal dédié à la cathédrale de Bourges. Depuis cette époque, le son d’OMS a très peu changé, mais il se développe au fil de nouvelles références qui viennent s’ajouter à un patchwork jubilatoire. Ici, le groupe rend notamment hommage à l’auteur Frank Herbert (« Physionomie »), dont ils définissent l’œuvre comme « humaniste » et « visionnaire » et pour qui ils vouent une vraie passion depuis leur lecture de La ruche d’Hellstrom. La nostalgie, sentiment qui guide ces chansons, se niche aussi dans le texte de « Et par delà les blés », écrit par Jean-Christophe d’Arnell il y a de cela une vingtaine d’années. Les harmonies vocales en français sont encore une fois impeccables, avec pour accompagnement les flûtes, mélodica, basse, casio, boîte à rythmes et tout l’attirail habituel. Parmi les autres réussites, on peut aussi citer « Sans Histoire », « Extrême Onction », « Sur la grève » ou « Un lac et une Journée », sûrement un des meilleurs morceaux de cet opus.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Sans Histoire

02. Eternelle Tourmente

03.Sur la Grève

04. Délectation Morose

05. L´attrait du Fer

06. Physionomie

07. Mauvais Oeil

08. Le landau effaré

09. Identité

10. Extrême Onction

11. Un Lac ou une Journée

12. Et par delà les blés

25 cm – Vinyle édition limitée :

1. Cathédrale MMXIII (French version)

2. Cathédrale MMXIII (Portuguese version)

3. Forme et reforme MMXIII

4. Jardin botanique MMXIII

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 77%

Site du groupe / MySpace :

http://opera.multi.steel.pagesperso-orange.fr/

Be Sociable, Share!