New York Dolls – Dancing backward in High Heels

08 Juin 11 New York Dolls – Dancing backward in High Heels

Pionnier du Glam Rock et de l’exubérance propre aux années 70, les New York Dolls par le biais de David Johansen, leur chanteur et du guitariste Sylvain Sylvain tentent depuis leur reformation en 2006 de retrouver la fougue et l’insouciance qui était la leur jusqu’au split du groupe en 1977.

Si les deux précédents albums faisaient illusion avec une production toute autre que celle des seventies, ce petit dernier « Dancing backward in High Heels » fait, il faut l’avouer, peine à entendre. Certes, on y reconnaît immédiatement la voix grave caractéristique de David, mais c’est finalement la seule chose familière.

Où sont passés l’énergie et le fun de la musique des NYD ? Tout est propret et dépourvu d’âme. Les guitares sont sous mixées et quasi dénuées de distorsions, pour peu on pourrait presque songer à des versions unplugged sorties dans un but purement commercial. Mais non, « Dancing backward in high heels » est bien le nouvel album des New York Dolls, pas une compilation acoustique ou autre dérivé.

Il faut en fait attendre le quatrième morceau « I’m so Fabulous » pour retrouver le combo que l’on connaissait dans les années soixante dix… De brèves retrouvailles en fait car la suite n’est que niaiseries au piano ou à l’orgue hammond faisant vaguement songer au morceaux les plus pop de The Clash, comme le lancinant « Kids like you » ou le pitoyable essai pop reggae « Baby Tell Me What I’m On », proche d’un Boy George dans ses mauvais jours.

Le clou du spectacle étant atteint sur le dernier morceau « End of the Summer » qui mélange les deux: l’horrible orgue hammond répondant à une rythmique enfumée à faire pouffer tout rasta même sous l’emprise de substances illicites.

Peut être en avaient ils justement trop abusé, nos anciennes stars déchues du Glam rock pour nous pondre pareil infamie.

C’est triste en tout cas de salir un nom dont le passé doré était synonyme de nostalgie et de plaisir pur en à peine plus de trente minutes.

La reprise de leur fameux « Funky but chic », bien qu’inutile nous fait toutefois prendre conscience amèrement du gouffre qui existe entre le New York Dolls d’hier et celui aujourd’hui’ hui. Il serait peut être de bon ton d’en rester là… quel gâchis !

 

 

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. Fool For You Baby

2. Streetcake

3. Fabulous Rant

4. I’m So Fabulous

5. Talk to Me Baby

6. Kids Like You

7. Round and Round She Goes

8. You Don’t Have to Cry

9. I Sold My Heart to The Junkman

10. Baby Tell Me What I’m On

11. Funky But Chic

12. End of the Summer

 

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 57%

Site du groupe / MySpace :

http://www.nydolls.org

 

http://www.myspace.com/newyorkdolls

 

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse