Narrow Terence – Rumble-o-rama

23 Jan 17 Narrow Terence – Rumble-o-rama

Le nouvel album de Narrow Terence est complètement explosé, fait de bric et de broc en termes de genres et d’intentions.

Parallèlement à l’épisode plus rock’n’roll de Narco Terror, les frères Puaux ont peaufiné pendant deux ans ce disque composite, hétérogène dans les styles.

Les balades se multiplient, donnant voix à de très bons cuivres et des arrangements soignés, dignes des Tindersticks (« My Fall »), ouvrant les influences à une sorte de musique d’Europe centrale (« Blank Page ») ou invitant le grand Troy Von Balthazar sur le final « Monster ». Nicolas et Antoine poussent leur plaisir jusqu’à attaquer la pop psychédélique sur son terrain, avec un rythme chaloupé de toute beauté, une mélodie sucrée et mélancolique, de l’ordre de celles que Luke Haines ne sait que plus que rarement produire (magnifique « Misery’s Dust »), culminant enfin avec la pépite du disque, un « Seahorse » émouvant au possible et capable de s’élever en puissance contrôlée sur son final.

Cet aspect grandiose dû aux arrangements, mais aussi à des tics de composition bien maîtrisés, se retrouve dans un morceau plus alambiqué, juste jonction avec une deuxième mouvement sur ce disque : ainsi « Vapoï » mèle adroitement grandiloquence et évidence, calme et colère à la façon des Foo Fighters avant un final digne d’Urban Sax, très étonnant (cette même emphase trop premier degré gâche par contre « 5-Letter Word »).

Le deuxième aspect du disque est dans le jeu de références, à la manière d’un Mr Bungle light : « Rumble-o-rama » se fait hyper-grunge noisy, délirant dans la voix, avec une trompette narquoise et un plan « jump, jump ! » échappé des années 90. « A boring Day » est marqué par un son parfait pour la batterie avec une guitare en syncopes, placé au bon endroit avec sa construction de hauts et de bas, il vient dire que ce disque refusera en partie la facilité d’approche. « Dust&Tar » évoque son Tom Waits, sans grande folie, mais avec une façon de s’accaparer le blues-rock assez intéressante, c’est toutefois sur le très bon « Tic Toc » que Narrow Terence convainc : une valse au violon entre klezmer et western, pour un résultat typiquement américain sans l’être, un titre que Tim Burton et Tom Waits adoreront et qui s’achèvent sur un final fougueux et rentre-dedans, notamment avec une section cuivre qui rappelle le « To the Mountain » de Satyricon.

Rumble-o-rama est ainsi un jeu de masques en grand format qui met en lumières le talent de composition et l’esprit gouailleur de ces fans de musiques.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :



01. My Fall

02. Rumble-o-rama

03. Misery’s Dust

04. Tic Toc

05. Vapoï

06. 5-Letter Word

07. A boring Day

08. Dust&Tar

09. Innocent Blood

10. Blank Page

11. Seahorse

12. Monster

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 74%

Site du groupe / MySpace :

https://fr-fr.facebook.com/narrowterencegroup/

https://narrowterence.bandcamp.com/

Be Sociable, Share!