MZ.412 – Ulvens Broder EP

28 Mai 18 MZ.412 – Ulvens Broder EP

Figure emblématique du dark ambient / black industrial, le projet suédois MZ.412 (autrement : Maschinenzimmer 412 = el maestro Nordvargr + Drakh + Ulvtharm), est resté assez discret ces dernières années.

Dans des conversations échangées avec le label Cold Spring (dont le dirigeant, Justin Mitchell, fait partie du sérail de Nordvargr & co.) affleuraient pourtant des allusions à un retour de MZ.412, et ce depuis au moins la sortie du live Hekatomb (2015). Qui impressionna favorablement, certes, mais ne donnait pas d’autre indication que celle d’une communication pensée à destination des fidèles : nous ne sommes pas morts, nous existons toujours.
Mais Signe de vie n’est pas activisme, et trace live – en l’occurrence enregistrée à Londres en… 2011 ! – a beau être bonne, elle ne présente pas l’état de l’art. Loin de là.

Nordvargr himself [source : Nordvargr Bandcamp]

Ulvens Broder, EP célébrant le trentième anniversaire du projet culte (eh, oui – déjà), c’est autre chose.
Du neuf, globalement. Du puissamment neuf.
MZ.412 renaît pour de vrai à travers cette nouvelle collection de trois titres, exposé d’un état de l’art dont la fermeté est à même de rassurer les adeptes d’un austère design. Les dimensions noires de cette musique jaillissent en effet au plus fort de ces trois narrations ambiantes, suggestives en diable, et desquelles il pourra à notre avis être retenu :

1) une présence physique et une esthétique musicale forte : les durs accents rythmiques du titre éponyme et la typologie des ambiances restaurent la sévérité du propos – en définitive, le dernier album solo du prolifique Nordvargr, sorti sur Cyclic Law, faisait office d’avertissement ;
2) la non linéarité du travail du trio : le format EP présente des facettes unifiées par une ambiance typique et à la plastique versatile. La résonance typiquement industrielle imbibe toute la surface, implacable, mais MZ.412 étale ses huiles sans appliquer de recettes systématiques – en résumé, il y a du style ;
3) une ouverture à l’extérieur à travers une collaboration avec l’homme d’Ordo Rosarius Equilibrio sur le troisième titre, « Algiz (Konvergence of Life and Death 2018) » – ici, la voix du ‘tyran’ Tomas Pettersson insère ce feutre à lui propre, déclamation intime et qui diffuse son précieux au sein d’un ambient glacé et tenté par la martialité. Une reprise du morceau originellement présent sur Nordik Battle Signs (Cold Meat Industry, 1999).

Au bilan : les oracles sont bons. Plus tard dans l’année viendra le vrai nouvel album de MZ.412, Svartmyrkr, déjà en travail en 2015 – comme nous le confiait à l’époque Nordvargr.
Et il est bien peu que de dire que nous l’attendons.

> MZ.412 ONLINE
Nordvargr (officiel)
Facebook

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!