Murcof – Lost in Time

29 Oct 18 Murcof – Lost in Time

On pourrait croire que Glacial Movements ont décidé de ressortir cet enregistrement de Murcof en CD juste parce que les ambiances qu’il développe ici collent tellement bien avec le nom du label. Composition originale destinée à accompagner un film de l’artiste plasticien Patrick Bernatchez, ce Lost in Time évoque indéniablement des images de menace hivernale qui collent tout à fait avec les photos reproduites dans le beau livret qui accompagne cette édition d’un projet paru initialement en double vinyle en 2014. Nous n’avons pu voir cette œuvre mais c’est peut-être là où l’écoute se fait particulièrement intéressante tant il sera bien de pouvoir comparer les images dans notre tête avec celles du film. Divisé en onze chapitres agrémentés d’une introduction, d’un épilogue et d’un morceau bonus, le disque s’écoute véritablement comme une seule plage, une seule pièce sonore. Si les Petits Chanteurs du Mont-Royal apparaissent sur un titre pour une interprétation des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach. Sur le reste du disque, ils ne feront que des apparitions spectrales et fort bienvenues. En effet, l’ensemble se situe plus dans le versant le plus drone et sombre du travail du Mexicain Murcof. On y retrouve certaines de ses influences : la puissance symphonique, les abstractions minimalistes, les passages ethniques, les synthétiseurs planants dignes du Tangerine Dream de la période Zeit, et même un côté soundtrack horrifique.

Inutile de préciser qu’il faut mettre le volume au maximum pour vraiment vivre l’expérience. On a l’impression de sentir le froid, la neige. Les notions d’espace et de temps deviennent floues. Un piano classique se perd dans de lointains échos. Une flûte surnage des monolithes de glace. Les sons s’étirent pour accentuer le mystère. Parfois terrifiantes et massives, parfois élégiaques et plus apaisées, les deux facettes du disque (et sûrement du film) finissent par s’entremêler, créant une dramaturgie passionnante, même si les drones lugubres et vengeurs ont tendance à dominer. Comme dans un demi rêve embué, nous nous frayons un chemin mental dans la brume et dans un monde crépusculaire et gris. Les boucles semblent elles mêmes n’être créées que par notre esprit en état hypnagogique. Et l’inquiétude demeure jusqu’au bout du parcours, traversée par de purs moments de beauté. Murcof maîtrise cette ligne fine entre le songe et le cauchemar et nous propose ici un travail sonore de haute tenue qui, malgré une certaine impénétrabilité, ne peut que fasciner.

http://www.glacialmovements.com/

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :

http://www.glacialmovements.com/

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse