Monolithe – Zeta Reticuli

20 Sep 16 Monolithe – Zeta Reticuli

Monolithe est certainement l’entité la plus énigmatique et passionnante du paysage doom français. Depuis 2001, le projet de Sylvain Bégot (rejoint aujourd’hui par six autres collaborateurs) entretient l’idée que les musiques pachydermiques et extrêmes sont la bande-son idéale pour les concepts astraux et interstellaires.

À vingt-mille pieds au-dessus de la terre, les compositions de Monolithe se développent autour de lignes mélodiques fuyantes, soutenue par une architecture doom qui ne reste jamais figée (« The Barren Depths » et son rythme enlevé sont aussi surprenants qu’entêtants). Le langage employé par Monolithe est fascinant, brillamment mis en mouvements et renferme des percés de lumière dans l’obscurité astrale. Même si depuis Epsilon Aurigae (le premier volet de ce diptyque qui fait suite au concept musical du « Grand Horloger »), le découpage est un tantinet plus raisonnable (au lieu d’un seul et unique long titre, trois séquences de quinze minutes chacune composent l’album), il demeure que les voies de la galaxie Monolithe sont difficilement pénétrables : les développements demandent de certaines conditions d’écoute, de l’attention, de l’investissement de la part de l’auditeur. Aucune grandeur sans un quelconque effort… les yeux fermés, l’émotion est évidemment au rendez-vous, fulgurante (« Ecumenopolis »). Les claviers s’imposent comme jamais dans la musique de Bégot, la richesse des thèmes mélodiques et des ambiances futuristes donnent un sentiment d’apesanteur, tout en maintenant sur l’auditeur une force d’oppression troublante. Comme sur Epsilon Aurigae,  une plage instrumentale (« TMA-1 ») s’intercale entre deux titres qui possèdent chacun ses richesses, ses atmosphères envoûtantes et sa capacité à ouvrir des portes vers l’insoupçonné.

Une imagination fertile, une vision doom atypique, un univers thématique fascinant, un sens de la création qui laisse entrevoir le chemin des étoiles, Zeta Reticuli est comme tous les albums de Monolithe : étrangement beau.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 78%

Site du groupe / MySpace :

www.monolithedoom.tumblr.com

https://dmp666.bandcamp.com/album/zeta-reticuli

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse