Monolith – The Inner Core

03 Oct 11 Monolith – The Inner Core

Eric Van Wonterghem appartient à l’histoire ebm made in Belgium : il en est d’ailleurs, avec son complice Dirk Ivens, un des personnages principaux. Les deux protagonistes, outre le fait d’unir leurs forces au sein de The Klinik, Dive et Sonar, ont aussi ressuscité début 2007 l’entité culte Absolute Body Control qui n’avait pas réinvesti l’actualité depuis vingt-cinq ans (excusez du peu : retour conté dans Obsküre Mag # 1). Acteur hyperactif des scènes électroniques tendance passéiste, le cœur toujours partagé entre Anvers et Berlin, Eric Van Wonterghem redonne vie à son projet Monolith pour un résultat froid, rampant et implacablement… dansant !

Ici point de synthpop ou encore de futurpop, The Inner Core conjugue l’amour de son géniteur pour la musique post-indus à tous les temps et tous les modes.Teinté de noise et de sons tribaux, les sons développés par Eric Van Wonterghem font montre d’une puissance sournoise et impitoyable. Un septième album donc qui ne cache pas ses intentions : faire frétiller les corps sur le dancefloor à grands coups de basses vigoureuses. Immensément variée et rythmée, l’expression de Monolith trouve refuge dans des phrasés où les influences ebm resurgissent dans une transe incontrôlable et entêtant(« Terrordisco »), ou les contours dark ambient offrent une respiration salvatrice et relachant l’étreinte (« Danse Macabre ») et où la martialité répétitive electro-indus / hardcore sur « Innergy » se fait furieuse et destructrice. Un découpage sonore au scalpel qui établit un pont entre plusieurs tendances générationnelles de la musique électronique, qui réconcilie tous les amateurs de musique froide et robotique sous le même drapeau. Les machines analogiques sont diaboliquement utilisées… avec ferveur puisque Eric Van Wonterghem ne nous a jamais caché son amour inconditionnel pour l’ancien matériel. En ce qui concerne les cinq titres remixés, rien n’apparaît bâclé ou inutile… entre notamment le powernoise de Esplendor Geometrico revisitant « Radiance » ou encore le dubstep inquiétant de Lustmord sur « The Sky Become Dub », ces suppléments apportent satisfaction et renforcent de manière non négligeable l’intérêt de l’objet.

Monolith offre aux amoureux de sombre électro un disque protéiforme, intense, authentique… une inspiration syncrétique qui serpente et s’imprègne autant dans le corps que l’esprit. The Inner Core suinte la sincérité et la dévotion de son auteur pour les sons, c’est certain.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Lost Planet

02. The Healer

03. Molten Iron

04. Intrusion

05. The Inner Core

06. The Curse

07. Mythos

08. Radiance

09. Terror Disco

10. Innergy

11. Dance Macabre

12. The Sky Become Dark

13. Lost Planet – Geistform remix

14. Radiance – Esplendor Geometrico remix

15. The Curse – Mercydesign remix

16. Terror Disco – Synapscape remix

17. The Sky Become Dub – Lustmord remix

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 74%

Site du groupe / MySpace :

http://www.myspace.com/abc-monolith-sonar

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse