Megadeth – TH1RT3EN

12 Oct 11 Megadeth – TH1RT3EN

Après un gros passage à vide marqué par le départ du fidèle lieutenant de Dave Mustaine; Dave Jr Effelson, Megadeth semble petit à petit refaire surface, sortir la tête de l’eau. Le précédent opus, Endgame s’il n’avait pas la maestria d’un Rust in Peace était tout de même de loin le meilleur album des américains depuis le départ de l’extra terrestre, Marty Friedman, on y retrouvait une hargne et une conviction qui avait quitté le groupe depuis trop longtemps.

La tournée Big four et ainsi que celle dédiée à l’anniversaire de Rust in Peace a visiblement remis un peu d’ordre dans l’esprit du sieur Mustaine du moins en ce qui concerne l’orientation musicale que la majorité des fans de Megadeth attendait du combo US.

La période de gloire allant de Rust in Peace à Youthanasia étant la plus demandée, Dave acquiesce se pliant aux préférences du public. La brouille avec Dave Effelson de retour au bercail, étant enterrée, c’est en bonne forme et sur de son sujet que Megadeth sort son treizième album simplement intitulé TH1RT3EN. Un solo dévastateur en guise d’intro rappelant « Into the lungs of Hell » fait de suite monter la pression. A la découverte de « Sudden Death », on se demande déjà si Megadeth sera enfin digne de son passé. La production très propre et un refrain posé, très mélodique font de cette ouverture un mélange de l’époque de So far,so good, so What et Youthanasia, pas très original, mais on a connu bien pire dans le passé récent de la bande à Dave Mustaine. « Public enemy n°1 » lui emboîte le pas, sans faire retomber l’émotion. Toutes guitares en avant, on se croirait revenu à l’époque du grand Megadeth, celui où Nick Menza flirtait avec Marty Friedman. A ce titre, Chris Broderick est assez bluffant, sa dextérité, son touché sont déconcertants. Si Dave lui laissait davantage de place pour s’exprimer librement, on pourrait approcher de très près l’époque bénie de Rust in Peace . Mais pour le moment on n’en est pas encore là, d’autant que les références plus mélodieuses à l’époque de Countdown to extinction  et  Youthanasia sont ici très présentes. Les titres défilent sans réelles surprises sorte de regard sur le passé mais aussi sans vraie baisse de régime ni de déception, ce qui déjà en soit est quasi inespéré. Dave s’est fait ici le roi du recyclage et ma foi, il faut bien reconnaître qu’il est plutôt habile à ce petit jeu. Chaque titre est quasi immédiatement assimilable rappellant irrémédiablement une ancienne composition aux fidèles amateurs de Megadeth. A ce titre, deux vieux morceaux écrits à l’époque de Youthanasia, disponibles à l’époque à l’état de démos, sont ressorties des greniers , « Millennium of the Blind » et « New World Order ». Si la première brille par son ambiance feutrée et ses magnifiques parties de guitares, la seconde est nettement plus dispensable, un peu comme « Black Swan » disponible à l’époque d’United Abominations pour les membres du fan club. Dave Mustaine manquerait- il tellement d’inspiration pour en plus du recyclage à tour de bras, nous faire le coup des fonds de tiroirs ? Vous l’aurez compris TH1RT3EN n’a vraiment rien de novateur mais il n’empêche que pris dans sa globalité, il est l’album le plus convainquant de Megadeth depuis l’ère Friedman, car plus varié que le speedé mais linéaire Endgame. Des rythmiques véloces, des solos à profusions aussi complexes que mélodiques, il n’en faut pas plus pour convaincre le fan en attendre depuis des années. Le vibrant « 13 », clin d’oeil plus qu’évident à « My darkest Hours » finira de toute façon par faire chavirer les plus récalcitrants.

 

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Sudden Death

02. Public Enemy No. 1

03. Whose Life (Is It Anyways?)

04. We The People

05. Guns, Drugs & Money

06. Never Dead

07. New World Order

08. Fast Lane

09. Black Swan

10. Wrecker

11. Millennium Of The Blind

12. Deadly Nightshade

13. 13

 

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 73%

Site du groupe / MySpace :

http://www.megadeth.com/

http://www.myspace.com/megadeth

Be Sociable, Share!

1 commentaire

  1. Un album de Megadeth qui nous rappelle le « Countdown To Extinction » en moins inspiré certes mais c’est pour ma part déjà plus appréciable que les galettes précédentes du groupe.
    On peut toujours espérer que s’ils continuent dans cette voie, le prochain album soit digne de ce qu’ils ont pu faire de mieux dans le passé.

Laisser une réponse