Maxence Cyrin – Novö Piano Live

26 Mai 18 Maxence Cyrin – Novö Piano Live

Maxence Cyrin est de ces personnalités qui interpellent. Un fils du classique, mais un rejeton libre.
Il a échappé à l’intégrisme.

Car oui. Vous trouverez dans les Conservatoires un certain nombre – pas tous, mais… – de palmés académiques. Comprenez : des gens sûrs de leur fait et dont le mépris s’affiche plus ou moins ouvertement – très ouvertement lorsqu’ils sont entre eux, c’est le petit privilège de la clique – pour ces formes de musiques qu’ils nomment « mineures » lorsqu’ils sont polis : variété, musiques pop, populaires, rock, etc. Musiques auxquelles éventuellement ils ne connaissent rien (la peur du vide), mais c’est une autre histoire. Pourtant, et c’est bien le drame, les érudits font comme les autres : ils ont deux bras, deux jambes, sont des puits d’ignorance, font caca et meurent à la fin.

Mais l’émotion n’a pas à être dictée par une école ou des académiciens, et la teneur de ce Novö Piano Live (sorte de conclusion de sa phase Novö, marquée par d’autres productions antérieures et sur lesquelles nous vous prions de croire que nous allons nous jeter) nous porte à le croire : Cyrin, signé auparavant sur F Communications (maison entretenue par L. Garnier) n’est pas de la fibre intégriste. Il nous semble au contraire un être ouvert au monde et aux flux d’énergie qui le traversent de part en part. Toutes formes de musiques existantes s’offrent, alors nous ne choisirons jamais, nous prendrons tout (Ligeti, Kamasi Washington, Mastodon, Thelonious Monk, King Crimson, je vous aime !). Dès lors, nous aimons voir en Cyrin – ça ne fait jamais de mal de se faire son film – « quelqu’un qui nous ressemble » un peu, expression empruntée grosso modo à un certain Etienne D., que nous saluons au passage et bien bas.

Cyrin, donc. Être pétri de culture classique : c’est son parcours, sa rigueur, sa respectable discipline – mais une discipline sensible et qu’il met aujourd’hui au service d’une réinvention, une sublimation des musiques populaires ou alternatives : ce binaire qui frappe le cœur, parfois pour la vie, et qui l’oblige à suivre. Certains jazzeux n’aiment pas ce dictat, ils le disent antinaturel. Qui sait ? Le binaire n’est pas souple, mais qu’il ne soit pas confortable est une autre histoire. Chacun verra toujours midi à sa porte.
Novö Piano Live, enregistré par Bruno Ralle, est majoritairement composé de reprises de standards alternatifs, pop, new wave, post-punk. Un piano parle, lunaire. Il réinvente des choses en les dépulpant de leurs volumes originels : synthétiques, criards, durs éventuellement. Le « Where is my Mind » de Cyrin est certainement l’une des plus belles réinventions de Pixies que nous connaissions à ce jour, et si Black Francis a conservé son bide, il va sans dire que ça va le retourner quand même.
Superbe.

Avant, il y aura eu « Lithium », de Nirvana. Même constat. Dommage que Kurt ne soit plus plus là pour… enfin bon. Nous ne les ferons pas toutes mais nous ne passerons sous silence : 1) ni le « Behind the Wheel » de Depeche Mode, dont le transport mélancolique fixe DM en essence (frisson, quand tu nous tiens) et fait entendre une voix fantôme : elle est là, c’est celle de Gahan oui, flottant dans le cosmos ; 2) ni le « Disorder » de Joy Division. Simplement parce que nous vénérons Joy Division (ne soyez pas surpris) et que Cyrin l’aime peut-être encore plus que nous pour en tirer cette pureté d’intention.

La pochette est blanche, en surplomb. Tout est beau et les originaux « Please have a Seat » (décrit comme satiesque) et « Empty Church » (qui présente l’orientation d’un opus solo à paraître à la rentrée 2018) complètent un panorama de choses à la fois fugaces et essentielles, fragments de clair-obscur traversés par un spleen sans manières. Un maelstrom d’émotions qui passe, la soudaineté, et s’en va sans crier gare. Tout se termine si vite.

Cyrin, tes doigts sont en or.
Prends en soin, conserve cette émotion et la rigueur. Le reste n’appartient qu’aux puristes, mais tu ouvres des portes et il est des mondes trop petits pour que nous ne daignions les fuir.

> MAXENCE CYRIN ONLINE
Site officiel
Facebook
> SHOWCASE 13/06/2018 @ LES BAINS (PARIS) – Novö Piano Live
Facebook event

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 90%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!