Lydia Lunch – 13 13

22 Avr 11 Lydia Lunch – 13 13

13 13 et non pas 1313 (la réédition a supprimé le point entre les deux nombres), deux fois le chiffre porte-guigne pour en faire un appel-bonheur (le double négatif engendrant un positif expliquait Lydia Lunch). Après l’étonnant « Queen Of Siam » dans lequel la chanteuse torturait une ambiance rétro-jazz avec une bonne part de féminité agressive (sa voix de petite fille n’était pas si candide), surgit le disque que les fans de Teenage Jesus and the Jerks attendaient. Des guitares et du venin. Ce retour au rock ne signe pas pour autant une régression. Le son direct des débuts, chargé, cède devant les ambiances. Pour un peu, on pourrait affilier ce disque au « Only Theatre of Pain » des voisins de Christian Death (puisque « 13 13 » a été enregistré sous le soleil californien) ou à la chanson « The Lord Prayer » de Siouxsie sur « Join Hands ». C’est presque faux dans le chant (« Snakepit Breakdown »), c’est surtout effroyablement monotone et glaçant. La basse de Greg Williams hache les mesures, pendant que la guitare disserte inlassablement en volutes no wave, celles-là même que chérissent Sonic Youth sur « Confusion is Sex ». La batterie n’est pas en reste, habillant de ses roulements ténébreux « Lock your Door ». Le disque contient ses pépites malsaines, comme cette bande inversée sur des paroles incompréhensibles ou le piano aride et répétitif de « Dance of the dead Children ». Et si cette chronique multiplie les références, c’est que cet album de 1982 se place clairement au côté de ses comparses, si ce n’est en source d’inspiration.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Stares to Nowhere

02. 3X3

03. This Side of Nowhere

04. Snakepit Breakdown

05. Dance of the Dead Children

06. Suicide Ocean

07. Lock Your Door

08. Afraid of Your Company

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :

http://www.lydia-lunch.org/news.html



Be Sociable, Share!