Lemuria – Chanson de la Croisade

09 Avr 11 Lemuria – Chanson de la Croisade

Oyé, oyé, preux chevaliers, un combo venu de la très complexe et proche Belgique a choisi d’aller bien au delà des éternelles querelles internes entre flamands et wallons partant conquérir le monde des infidèles. Pour ce faire, il nous propose un manuel mûrement peaufiné nommé “Chanson de la Croisade”. Contrairement à ce qu’en laisserait supposer le nom, ce concept album, appelons le ainsi, n’est pas proposé dans la langue de Molière, mais bien dans celle de nos proches voisins d’outre Manche; d’ailleurs je pense même que Lemuria est originaire de la plate province flamande et non de sa cousine francophone, un clin d’oeil indirect à ces stupides guerres entre les deux provinces Belge ?  Que nenni ne boudons pas cette offrande alléchante.

Après dix ans d’existence et diverses démos, Lemuria débarque avec son premier album auto-produit et décide d’entrée de jeu de marquer les esprits. Soixante cinq minutes de furie dévastatrice et de voyage plus poétique dans l’univers du moyen âge et des croisades. Orchestrations grandiloquentes, gros choeurs et arrangements folko médiéval au service d’un Black Metal, académique mais parfaitement millimétré, Dimmu Borgir n’a qu’à bien se tenir.

Si l’on excepte un ou deux sons de claviers un peu cheap, « Chanson de la Croisade » frappe dans le mille n’ayant rien à envier aux plus grands.

Les arrangements médiévaux sont parfaitement réussis. Ils contribuent à donner un côté très cinématographique à la galette du combo belge. Les albums trop travaillés sonnent trop souvent artificiels, un écueil que Lemuria a su habilement éviter. Pourtant on sent que rien n’est ici laissé au hasard, tout s’enchaîne de façon harmonieuse pour un voyage souvent cruel mais teinté d’espoir et d’humanité. C’est tout un paradoxe que de rendre un concept Black enchanteresque et pourtant le résultat est là pour le moins probant. À mi chemin entre Turisas et Dimmu Borgir, ce premier album de Lemuria comblera les amateurs de musiques extrêmes en quête d’évasion et de finesse musicale, ce que ne parvient plus à faire un certain Dani Filth depuis fort longtemps déjà…

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. Occitania, Anno 1209

2. The Cross and the Crusade

3. The Slaughter of Innocence

4. Carchachouna

5. Death & Submission (Requiem Aeternam)

6. A Coming Storm

7. Fields of Toulouse

8. The End of a Reign

9. The Conflict of Toulouse

10. Court Music

11. Crusher of Souls

12. Als Catars

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 79%

Site du groupe / MySpace :

http://www.lemuria.be

http://www.myspace.com/lemuriascrypt

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse