Iosophis – M – N

09 Juin 11 Iosophis – M – N

Naharda Ior et Victor-Yann sont les deux personnes qui se cachent derrière ce nouveau projet français très énigmatique. Aucune autre information n’est révélée sur les disques, aucun titre n’est attribué aux morceaux. Épure et mystère. Les pièces sonores sont courtes, dépassant rarement les deux minutes, fonctionnant comme des photographies ou des impressions. Une méthode qui rapproche Iosophis de la démarche intransigeante d’un groupe comme The Moon Lay Hidden Beneath a Cloud. En revanche, la musique est bien différente. Le duo va chercher dans les musiques traditionnelles, à grand renfort d’instruments acoustiques (guitares, accordéon, violon, flûtes, etc.), et dans les musiques rituelles, appuyées par des percussions tribales et la résonance des cloches, pour créer un environnement sonore aussi primitif que mélancolique. La notion de temporalité s’efface pour privilégier un langage chaud et universel, bercé dans une ambiance méditerranéenne et dans une Nature qui semble être une source d’inspiration constante. Plus folk que néofolk, certains titres peuvent renvoyer à une formation comme Árnica, la rugosité brutale en moins. Plus lumineuses que véritablement dark, empruntant volontiers à la tradition chrétienne, les compositions n’en vont pas moins chercher dans un territoire émotionnel que seules des formations d’inspiration païenne liées à cette scène avaient défriché. Un retour aux racines, le langage des ancêtres. Iosophis, dans son ascétisme et son minimalisme d’expression, peut également évoquer des univers plus cinématographiques, quelque part entre The Wicker Man et La Ballade de Narayama. Une langue se dévoile, à mille lieues de tout ce qui peut se produire actuellement en France.

 

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 73%

Site du groupe / MySpace :

http://www.zu-sammen.fr/8.htm

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse