Horologium – Tellurian Anthems

18 Avr 11 Horologium – Tellurian Anthems

Depuis la parution de The Fire Sermon (Divine Comedy, 2005), Horologium s’est imposé comme un des projets les plus actifs de la scéne martiale/post-industrielle. S’inspirant aussi bien de Laibach (surtout la période Macbeth/Baptism), Test Dept, Der Blutharsch ou Von Thronstahl, le Polonais Grzegorz Siedlecki pioche allégrement dans la musique classique pour en tirer des samples qu’il agence afin d’atteindre une puissance féroce digne des plus hargneux des groupes industriels. Nouvel album officiel après Earthbound en 2008, ce Tellurian Anthems porte définitivement bien son titre, tant chaque pièce s’apparente à un hymne, avec trompettes guerrières, rythmes appuyés et grandeur orchestrale. L’originalité du travail de sampling du musicien se fait particulièrement sentir dans l’utilisation quasi machinique de l’instrumentation symphonique. Répétitives, obsédantes, parfois surnagées par des litanies de voix féminines (« Prometheia », « Stormchaser »), les compositions évoquent un univers bizarrement assez violent, oppressant et mécanique, pas si éloigné au bout du compte de ce que l’on trouvait sur le premier album. Des sonorités inattendues se mêlent néanmoins à ce magma martelant (la guitare électrique sur « Affirmation Ritual », la rythmique quasi trip-hop et les nappes climatiques plus lumineuses sur « To Rekindle the Sunlight » qui clôt cependant le disque sur des tonalités rituelles inquiétantes). Des atmosphères plus proche d’un dark ambient funeste se manifestent plus volontiers sur les deux derniers morceaux. À conseiller à tous ceux qui avaient aimé The World is not enough et Le Paradis des chasseurs.

 

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. Urkraft 06:15

2. My Thunder Marks 06:17

3. Affirmation Ritual (Version) 07:45

4. Prometheia 06:16

5. Stormchaser 07:28

6. To Rekindle the Sunlight 04:53

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 72%

Site du groupe / MySpace :

http://www.myspace.com/horologium

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse