Heat – Freedom rock

10 Juin 11 Heat – Freedom rock

Que faire quand on est musicien et que l’on est originaire de la même bourgade qu’Europe ? Et bien perpétuer la tradition pardi. Nos jeunes suédois ont sans doute pris leur biberon aux doux sons de « Final Countdown » de quoi laisser des traces indélébiles.

Ne croyez pas, toutefois, que Heat soit une copie carbone de la bande à Joey Tempest. Heat est un groupe de Hard Fm aimant les belles mélodies, mais cela s’arrête là. Pour promouvoir leur premier opus, les suédois avaient eut l’honneur d’ouvrir, entre autre, pour Edguy. Une cohabitation qui s’est probablement bien passée puisque Tobias Sammet est venu pousser la chansonnette en duo avec Kenny Leckremo sur l’excellent « Black night » à l’atmosphère très Avantasia. Un titre un peu à part car les autres compositions sont généralement plus légères, rythmés et aérées.

L’erreur de Heat est d’ouvrir leur second opus par le trop commercial « We’re gonna make it », car là tous les allergique à l’AOR facile que l’on trouve à la pelle chez Frontiers records vont passer directement leur chemin. C’est très bien fait, efficace mais au final bien niais presque futile.

Heureusement « Black Night » et l’ami Tobby remettra Heat sur le droit chemin. Quelques claviers ici et là trop « variété » ne manqueront pas d’hérisser quelques poils comme sur le fringant « I can’t look the other way » mais par chance ses passages ne s’éternisent pas. L’alternance de morceaux rythmés et ballade ou mid tempo est parfaite, on ne s’ennuie pas une seconde à l’écoute de ce « Freedom rock ».

Difficile de rester insensible d’ailleurs à un « Beg,beg,beg » qui nous rappelle les meilleurs moments de Mr Big dans l’esprit d’un « Addicted to that rush ». Les scandinaves sont de toutes évidences des machines à tubes.

Les plus commerciaux, sont pour le coup un peu écoeurant mais pour les autres, on a vraiment droit à un Hard mélodique de haute volée. De la section rythmique groovy et métronomique, en passant par une paire de guitaristes solistes priant le très saint John Norum depuis leur plus jeune age et le tout mené par la voix chaude et puissante de Kenny, voilà une galette qui va ravir plus d’un nostalgique des années 80.

Dommage pour le groupe, que Kenny ai décidé de quitter Heat de suite après l’enregistrement de « Freedom rock » car on sentait là un combo au potentiel énorme.

Son remplaçant, Erik Grönwall est déjà recruté…changer de voix n’étant jamais chose facile, souhaitons que cela ne ralentisse pas l’ascension de Heat vers les sommets dont il ne restait, suite à cet excellent « Freedom rock », plus grand chose à gravir.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1.We’re Gonna Make It To The End

02.Black Night

03.I Can’t Look The Other Way

04.Shelter

05.Beg Beg Beg

06.Danger Road

07.Stay

08.Everybody Wants To Be Someone

09.Nobody Loves You Like I Do

10.I Know What It Takes

11.Cast Away

12.High On Love

13.Who Will Stop The Rain

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 77%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!

Laisser une réponse