Hante. – Fierce

06 Jan 19 Hante. – Fierce

Avec Fierce, c’est un très bon album que livre Hélène de Thoury, à la fois sous signature Synth Religion (son propre label au magnifique nom évocateur) et sous licence Metropolis (ce qui lui donnera davantage de visibilité).

Très bon car il fait le lien avec ses productions et son univers précédent tout en offrant de nouvelles promesses qui élargissent son chant d’action. Avec treize titres dont deux bonus non négligeables, Hante. se déploie.

Le lien avec ce qu’on connaissait déjà est manifeste sur les nouvelles pistes verglacées. On retrouve là ce qui fait le charme et la personnalité de Hante. : une voix avec un accent frenchy but chic (« I don’t neeed a Hero »), une tonalité amère, hantée par des histoires d’amour torturées (« Serre-moi encore »), un refuge sous les échos et la mise à distance émotionnelle qui ne donne qu’un barrage factice aux émotions fortes qui la traversent (« Waiting for a Hurricane »). Les nappes synthétiques finissent par virevolter en boucles (un peu à la façon dont Collection d’Arnell-Andréa faisait sonner ses cordes). Les parties percussives accompagnent et habillent avec justesse les sentiments, donnant de l’allant ou exhibant des réticences ; le choix des sentiments mêlés.

La décision de lancer cet album avec « Tomorrow is a new Day » est lumineuse : ce titre se déploie progressivement, affectant des retenues qui dopent le climat glacé. Le chant en anglais prend le temps de placer les premiers couplets, avant une reprise plus épique. La musique adopte un rythme invitant au voyage autant qu’à la rêverie. C’est un plan-séquence sur un paysage désolé : celui d’une âme en péril qui cherche à l’horizon ses espoirs, sûre de voir advenir autre chose, une aventure.

« Wild Animal » est doublé sur ce disque par sa version sans batterie en fin de disque. C’est un tube en puissance, très années 80 dans ses rythmiques figuratives, avec un refrain puissant et répété ad-libitum. Quelques volutes plus éthérées et planantes lui donnent une teinte médiévale. Pour lui faire écho, « RESPECT » se fait clubby mélancolique, dévoilant directement tous ses atours, sans coup férir.

A contrario, un « Silence the Voices » vient ralentir le débit, donnant dans l’introspection et les murmures. « Never over » fonctionne en trois temps : calme, envolée, retour au calme, parfait final d’album (n’eut été les bonus).

Le travail de Hante. se nourrit aussi de l’actualité musicale et culturelle : ainsi, Sólveig Matthildur de Kælan Mikla offre sa voix très typé Nico sur « Unknown » (elle avait pareillement été invitée par Stockhaussen sur l’album Cold Lines), un titre en lenteurs et retenues, camouflé sous un rythme bien sec. Marble Slave & Fragrance. viennent habiter d’une voix mâle, sur la brèche, un « Nobody’s watching » lui aussi très typé années 80 sur ses couplets avant un refrain moderne et doucereux. La fragilité est de mise. Marble Slave a sorti un long EP sur Synth Religion en début d’été, quant à Fragrance, Hélène a assuré le mastering de tous ses titres (dont « Endless Cold », plus que recommandé) et son disque sortira en février sur Synth Religion). Ætervader (Danemark) se fait cérémoniel (lignée Brendan Perry) sur « No Tenderness » et apporte ainsi une touche cold-gothique (bien plus douce que ce qu’il propose habituellement) ; tandis que « The Moon Song » avec l’Allemande Box von Düe (déjà croisée sur le titre « Burning » début 2016) bénéficie d’une guitare légère et de percussions discrètes, lesquelles s’estompent progressivement au profit des claviers et du chant possédé par la Lune croissante.

Quatre titres avec invités : Hélène ne se cache pas ; bien au contraire, ces featurings témoignent d’une avancée. Alors que la scène synth-wave est en pleine expansion, Hante. a désormais ses propres codes, identifiables, tout comme les avait la grand-mère (pardon !) de cette scène, Anne Clark.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Tomorrow is a new Day

02. Wild Animal

03. Unknown (avec Sólveig Matthildur)

04. Serre-Moi encore

05. Nobody’s watchning (avec Marble Slave et Fragrance.)

06. Waiting for a Hurricane

07. RESPECT

08. No Tenderness (avec Ætervader)

09. Silence the Voices

10. The Moon Song (avec Box von Düe)

11. Never over

12. BONUS TRACK : I don’t need a Hero

13. BONUS TRACK : Wild Animal (Drumless Version)

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%