Franck Vigroux – We (Nous autres)

20 Mai 12 Franck Vigroux – We (Nous autres)

Avec son brillant Caméra Police, Franck Vigroux nous avait fait plonger dans un univers sombre, urbain et paranoïaque. Cet album peut s’écouter comme une suite logique, mais plus tournée vers une approche émotionnelle et mystique à la fois, avec la mort comme obsession première. En effet, cet imaginaire mortifère est retranscrit non seulement dans les titres des morceaux, véritables sculptures sonores dont l’angoisse semble être l’élément moteur (« Death in Paris », « Ashes », « La Mort », « Ininferna »), mais aussi dans des textures et nappages particulièrement lugubres et angoissants (les pulsions souterraines vibrantes de « 2600 », les drones menaçants de « Fire »). Un chant lyrique féminin se mêle aux bidouilles, guitares saturées et crépitements des platines, conférant une dimension presque opératique à cette symphonie de la terreur, qui alterne avec brio passages atmosphériques et explosions bruitistes, rappelant souvent Pan Sonic ou certaines formations industrielles old school avec tout ce qu’il faut de larsens et de boîtes à rythmes agressives (« Ashes IV », « Traits », « Ininferna »). Les photographies qui illustrent la pochette sont, quant à elles, dénuées de toutes présences humaines mais en portent les stigmates. Des plaies marquées au fil de fer barbelé, des architectures sinistres et des anciens lieux de vie n’offrent plus qu’un spectacle de ce qui fut. Noir, presque étouffant, l’univers de Vigroux est néanmoins assez riche pour dévoiler de nouvelles trouvailles à chaque écoute. « Crash », le titre de conclusion, est un bon exemple de cette capacité à conférer à des sons une valeur à la fois palpable et abstraite, organique et spectrale.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 82%

Site du groupe / MySpace :

http://www.franckvigroux.com/

Be Sociable, Share!