Fantôme – It all makes Sense

16 Fév 14 Fantôme – It all makes Sense

Hanin Elias, l’ex-Atari Teenage Riot, autoproclamée riot grrrl et ancienne égérie d’Alec Empire, a grandement apprécié  son séjour en Polynésie française. Lequel, nous avait-elle confié dans un entretien à Obsküre Magazine, l’avait ressourcée humainement et avait vivifié son inspiration (preuve à l’appui : son deuxième album solo, Get it back sorti en 2011). Sur une bonne pente, Hanin retrouvait du crédit après les mauvaises vibrations générées par ses derniers moments passés au sein d’ATR.

On n’est donc guère étonné de trouver dans cette collaboration avec Marcel Zürcher, guitariste chez Die Krupps, des arguments solides pour laisser une empreinte durable chez les amateurs de musique electro rock mainstream : des sons électroniques qui invitent à la danse, des chansons inspirées portées par une énergie rock qui imprègnent le corps et une façon  habile d’emprunter les couloirs du easy listening. Le premier titre de l’album, « Future Heroes », répond à cette logique de ne pas agresser l’auditeur en proposant des structures aux angles arrondis, de l’envoûter grâce au chant sensuel et chaud de Helias. À l’image de la production confiée à David Husser et Paul Kendall ( Depeche Mode, Recoil, etc.), les contours sont propres, lisses et aucune prise de risque ou dérive expérimentale ne sont à signaler. Zürcher, lui aussi, laisse s’exprimer ses penchants les moins sombres et orageux, préférant envelopper les mélodies d’une mélancolie sucrée qui irritera pas mal d’entre nous (« Love » : plus proche de Metric que d’une explosion digital hardcore, c’est certain). Par contre, l’homme joue avec brio les multi-instrumentistes, sans jamais nous donner l’impression qu’il aurait du se contenter de son joujou de prédilection, la guitare. Rien ne dépasse certes, mais tous les éléments s’harmonisent pour nous laisser entendre quelques moments sympathiques (« Every where nowhere » : FM, mais bien amené). Finalement, on trouve Hanin Elias toujours aussi irrésistible… sauf lorsqu’elle chante en français quelques niaiseries fort dispensables («Je suis à toi » : contrairement à nous, les fans de Superbus apprécieront).

Résolument pop, It all makes Sense fera grincer les dents de ceux qui attendaient de cette addition de talents un flamboiement indus (même dissimulé), de la fougue ou des tourments. Bien loin de tout crissement et de sons saturés, le premier album de Fantôme fera danser… ceux qui ont envie de danser, et d’autres dont les exigences se portent loin des scènes qui ont révélé ces deux artistes.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. Future Heroes

2. Love

3. Song for God

4. It all makes Sense

5. The Key

6. Infinite Moment

7. Every where nowhere

8. Freedom

9. To stay with you

10. Scream

11. je suis à toi

12. Crash

 

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 66%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!

Laisser une réponse