Elliot Moss – Highspeeds

29 Oct 15 Elliot Moss – Highspeeds

Je n’aime que peu de choses dans ce disque. Les morceaux estampillés electro lounge bien muselée m’ennuient, voire me glacent. Pas ma tasse de thé du tout, la voix y est maniérée, forçant une tessiture de bon goût (comme le prouve « Mercury » tout en retenue céleste) dans un esprit néo-funk sur ce « Faraday Cage » bêtement clubby malgré ses touches de guitare intéressantes. C’est également « Slip » qui joue avec un harmonizer pour un effet vintage plutôt superficiel ou encore « Best Light » qui mixe electro, reggae et dance moite dans une surenchère cool inutile. Elliot est issu d’une famille de musiciens, joue depuis ses treize ans et a mis trois ans à composer ce premier disque. À trop vouloir en faire, il résulte l’impression désagréable d’avoir un artiste doué qui touche à tout sans avoir sa propre direction.
Et puis, la grâce vient avec un premier titre ambient et cotonneux, dont les atmosphères virent au gris sans artifices. C’est « Pattern repeating » dans lequel la voix murmure et berce, sur un fond tout en douceur nocturne. Les beats sont travaillés pour ne pas sonner artificiels, des cordes ajoutent leur frisson soul à bon escient (« Even great Things »). Sur scène, il est accompagné de cinq musiciens pour reproduire au mieux ces détails minutieux (les vagues sonores d’ « About Time », assez Portishead dans l’esprit). L’Amérique puis le Canada lui tendent les bras. Il faut donc trier pour l’instant les pistes de ce disque qui tire à hue et à dia. Il faudra aussi prier pour que la voie suivie par ce jeune homme talentueux reste parallèle à nos univers.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Highspeeds

02. Big bad Wolf

03. Slip

04. Into the Icebox (Binaural)

05. Pattern Repeating

06. Event great Things

07. I can’t swim

08. Plastic II

09. Faraday Cage

10. About Time

11. Best Light

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 40%

Site du groupe / MySpace :

http://www.elliotmoss.com/

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse