Dredg – Chuckles and Mr Squeezy

05 Août 11 Dredg – Chuckles and Mr Squeezy

Le moins que l’on puisse dire est que ce nouvel opus de Dreg était particulièrement attendu par les aficionados du combo. Une attente légitime car les californiens se sont forgés, en pas moins de 4 albums, une solide réputation au sein de la scène Rock progressive. Une impatience d’autant plus forte que le combo avait annoncé, bien en amont, son désir de s’éloigner de ses schémas d’écriture habituels.

Fraichement signé sur Superball Music, c’est à l’aide du célèbre producteur Dan The Automator (Gorillaz, Peeping Tom…) que le quatuor a choisi de bousculer ses frontières musicales. Exit la facette rock, voir progressive, des deux précédents opus et bienvenue aux sonorités électro et expérimentales. Dès le titre d’ouverture (l’efficace « Another Tribe ») Dredg déstabilise. Une production massive, électronique et étudiée qui ne plaira certainement pas à tout le monde. Parfois à la limite du Trip-Hop (le très Portishead « The Tent »), le combo nous offre ici sans doute son disque le plus déroutant.

Et pourtant, malgré les critiques virulentes dont ce dernier fait déjà l’objet, ce Chuckles and Mr Squeezy est loin d’être mauvais. Tout d’abord, pas si pop qu’il peut sembler au premier abord, l’album ne se dévoile réellement qu’au fil de plusieurs écoutes. Peu importe la forme, Dredg possède un vrai talent d’écriture et ce ne sont les pas le tubes « The Thought of Losing You » et « The Ornament » qui nous feront penser le contraire. Hormis un « Where I’ll End Up » proche de la faute de goût, l’ensemble est particulièrement cohérent.

Si la surprise est de taille, la réussite de l’ensemble est avant tout ici une question de point de vue. Artistiquement parlant, on saluera la prise de risque d’une formation soucieuse de ne pas se répéter. Plus objectivement, on admettra que ce nouvel effort ne possède pas l’aura d’un Catch without Arms. Malgré sa fraîcheur et ses qualités intrinsèques, Chucles and Mr Squeezy ne fera surement pas l’unanimité. Ovni ou nouvel ère dans leur discographie ? Seul son successeur nous le dira.

 

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1.  Another Tribe

2. Upon Returning

3. The Tent

4. Somebody Is Laughing

5. Down Without A Fight

6. The Ornament

7. The Thought Of Losing You

8. Kalathat

9. Sun Goes Down

10. Where I’ll End Up

11. Before It Began

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 70%

Site du groupe / MySpace :

www.dredg.com

 

 

Be Sociable, Share!

4 Commentaires

  1. Très déçu par ce dernier opus pour ma part. Je trouve que le mix de Dan the Automator ne colle pas du tout à la musique du groupe. J’avais fortement apprécié le précédent album, mais là, je ne suis pas parvenu à le réécouter, passer le premier tour du CD.

  2. pour info ils sont californiens, pas anglais…

  3. Même si Dredg a changé de voie pour cet album, le groupe sait toujours faire de la bonne zik et c’est tout ce qui compte. Un virage bien négocié qui impose le respect.

Laisser une réponse à Nikö Pingnelain