Dog Hallucination / Ichtyor Tides – Vergier begets (split K7)

18 Fév 16 Dog Hallucination / Ichtyor Tides – Vergier begets (split K7)

Le label Bicephalic Records réunit sur une K7 deux fleurons des musiques expérimentales. En face A, Dog Hallucination expose sa manière avec « Malaise 1-4 », un titre qui use du free-electronique, jouant de prime abord une partition volatile assez sage avant de placer quelques basses sournoises et méchantes. Plutôt marqué par le psychédélisme, le travail de D. Petri et Doggy P. Lips (basé dans l’Illinois) est concret, capturant et déformant les sons, les amenant à résonner, à s’évaporer, à se frotter les uns aux autres. Les guitares, notamment, sont amenées à leurs limites, métamorphosées en couches parfois shoegaze (comme sur la partie 4). Il ressort de ces quatre mouvements une capacité à planer presque rituelle et assez souvent belle. Ichtyor Tides part du bucolique, plagiant des roucoulades d’oiseaux sur un drone synthétique calme. Puis viennent des turbulences en harmonie (toujours ce souci de la composition juste chez Nikola Akileus, raclements et bruitages, comme si des meubles se mettaient à bouger ; après une vague de mugissements, quelques notes apparaissent, portées par un vieux jouet. Chambre hantée, aux objets abandonnés et progressivement réanimés, ce « Deimonstritus » est la version horrifique des Toy Story et du unheimlichekeit philosophique.
Chacune des K7 est peinte à la main.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 70%