Disappears – Guider

20 Mar 11 Disappears – Guider

Pochette blanche et noire (comme leur site), plus que sobre pour un deuxième album assez court et plus coloré qu’il n’ y paraît. Si on prend le premier titre, on croit tenir un groupe hype supplémentaire : l’urgence d’Iggy Pop et du MC5 remises à la sauce noisy-shoegaze sous une production brumeuse (ah, les joies de la reverb’). Un disque vaguement dépassé, mais dans l’air du temps avec ce retour à un son garage revisité par le début des années 90, un peu comme si la vague grunge avait empêché de finir ce qui avait été commencé par les Wedding Present. Des titres courts et fulgurants dont la mélodie disgracile tourne en boucle (« Not romantic ») et qui s’en foutent de tout, en signe de malaise social : on a là le groupe parfait pour un début d’année 2011. Ajoutons pour les plus anciens que Steve Shelley de Sonic Youth vient de rejoindre ce groupe de Chicago (à la place du batteur précédent Gibson) et qu’il les accompagne sur la tournée. On commence alors à tenir autre chose qu’un groupe de plus. Puis, c’est la basse qui s’emballe sur « New fast » et on est ramené à du Velvet Underground. Vient enfin le morceau de bravoure : quinze minutes de « Revisiting » ou comment durcir le ton d’un Section 25. Ça plane tout en étant roboratif, ça sent la guitare qui joue et tient la place, inextinguible. Zut, c’est soudain moins calibré pour les radios ou moins arty et plus suant, et du coup, voilà qui me plaît ! Rien de neuf, certes, mais c’est fait avec passion et suffisamment de décharges électriques pour que ça fasse du bien.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Superstition

02. Not romantic

03. Halo

04. Guider

05. New fast

06. Revisting

 

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 74%

Site du groupe / MySpace :

http://www.disappearsmusic.com/

Be Sociable, Share!