Dick Voodoo – st

01 Mai 14 Dick Voodoo – st

 

En direct du Havre, port habituellement branché sur le roock anglo-saxon grâce à sa proximité maritime, on a cette fois un disque habité par les fantômes des Cramps et du Suicide de la grande époque (c’est évident sur « Motorcycle Race »)

Deux EP, une présence aux Découvertes du Printemps de Bourges, le duo formé en 2004 est lent mais ses concerts lui ont permis de roder un son et des ambiances, remarqués par DJ Hell ou encore The Hacker.

Guitare, basse et batterie sont furieusement rock’n’roll mais déconstruites sous forme de samples et boucles auxquelles le duo additionne des triturations électroniques avec un allant qui n’a rien à envier à l’EBM la plus hypnotique (« Collector », « Weekend Soup »).

Suicide ? Oui, on a ce même frisson synthétique sur des titres à la longueur roborative. Les larsens sont là pour faire de ce blues de l’âme une douloureuse expérience corporelle. Ainsi, « Marshall Law » est produit avec un solo au son aiguë sur deux notes ; le sample symphonique n’est là que pour rendre plus sensible la pulsation monocorde du synthé. Associés à une voix entre chant et diatribe, au souffle perceptible et à la boîte à rythme sèche, cela crée un orage de décibels outrageusement plaisant.

L’ambiance est plus nébuleuse sur la respiration « Low Tide » ou plus directement Jesus And Mary Chain sur « Sylvie ».

Le résultat est un blues-rock bien urbain et noir, à l’image de cette cabane en bois aux perspectives bancales, construite sur un cadavre de pick-up dont les roues caoutchouteuses tournent encore.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
 

1. Under Breath

2. Surfing the Ditch

3. Ben’s Truck

4. Glossy Lips

5. Collector

6. Low Tide

7. Motorcycle law

8. Marshall Law

9. Sylvie

10. Weekend Soup

11. Black Coffee

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 75%

Site du groupe / MySpace :

 

http://dickvoodoo.blogspot.fr/

Be Sociable, Share!