Daemonia Nymphe – Macbeth

14 Oct 17 Daemonia Nymphe – Macbeth

La musique originale et illustrative composée par Daemonia Nymphe pour Macbeth (Jed Kurzel ne pouvait rester seul) est l’une des premières nouvelles publications d’un label revenant – et, nous nous plairons à le dire, recommandable : Equilibrium Music, maison portugaise dont nous restions sans nouvelles depuis trop longtemps mais qui, enfin, se restructure. Une information bienvenue, au vu de la qualité passée de ses productions dans les domaines heavenly, folk, martial et post-industriel. Anciennement, Daemonia Nymphe bénéficiait de la bienfaisance éditrice du label onirique de Clisson (France), à savoir Prikosnovénie. Equilibrium prend le relai sur cette référence, déjà sortie par le groupe en version autoproduite en 2016.

Cette musique illustrative et onirique signée DN sert le Macbeth mis en scène par Anastasia Revi, dont des représentations ont eu lieu sur le premier trimestre 2016 au Théâtre National de Grèce du Nord. La délicatesse des instrumentations doublée par l’éventuelle puissance rituelle des cuivres et percussions (« Lady McDuff’s Lament » ou l’introductif « Macbeth’s Triumph ») offre in fine plus qu’une simple musique de théâtre. À notre sens, ce Macbeth a beau prendre pour appui la mise en scène de Revi, il s’autonomise à travers cette fixation sonore. C’est un album à part entière. Superbement servie par un visuel exclusif et signé Spyridon (en extérieur comme intérieur, pour un digipack six-volets qui a tout d’un bel objet), c’est une œuvre en tant que telle. Les adeptes de la formation grecque sauront la ranger en bonne place, et un exemplaire restant à portée du texte et chef d’œuvre de Shakespeare ne sera pas de trop. Ce Shakespeare que Revi elle-même qualifiait en 2016, dans une entrevue à Lavart, d’authentique « artisan » et d’ « ultime connaisseur de l’esprit humain », et dont elle voit dans le Macbeth une combinaison de politique et de surnaturel.

Pour cet enregistrement, les deux membres historiques (Spyros Gyasafakis et Evi Stergiou) se sont entourés de huit musiciens supplémentaires. Ensemble, ils produisent un florilège émotionnel : du clair-obscur (couleur dominante) à un lyrisme tortueux (« Hecate’s Wrath ») en passant par un rafraîchissant exotisme pastoral (« Macbeth’s Coronation »).

Image de prévisualisation YouTube

Enregistré par Ian Williams aux studios Slaughterback (Londres) puis complété au Sonic Ark en compagnie de Nikodemos Triarides (Thessalonique), Macbeth déploie en treize constructions sonores un subtil éventail de couleurs et concentre, dans une formule hypnotique et à dominante douce, tension dramatique et beauté de forme. C’est une musique de climats, de fantômes (« The fallacious Glance », « Suspicion », « Into the Woods »). Une collection de moments offrant miroir et hommage et à la force de l’œuvre support, sans se laisser aller à trop d’épaisseurs.
Un travail typique et à la vibration sensible.

> DAEMONIA NYMPHE ONLINE
Site officiel
Facebook

> EQUILIBRIUM MUSIC ONLINE
Site officiel

> MACBETH RELEASE PARTY
04/11/2017 @ Number 177 Bar & Kitchen
177 Hoxton Street, N1 6PJ Londres
Facebook event

> UNE AUTRE CHRONIQUE DE MACBETH SUR OBSKÜRE (par Yann Swanö) – éditée à l’époque de la sortie autoproduite de l’album

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 78%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!