Chickenfoot : III

27 Nov 11 Chickenfoot : III

Je n’ai jamais apprécié la période Sammy Hagar de Van Halen, trop marquée sans doute par le très charismatique David Lee Roth. Pourtant, c’est avec plaisir que je découvre ce second opus de ChickenFoot intitulé III histoire de désarçonner les amateurs qui chercherons en vain, le second  album des « pattes de poulet ». A l’heure du retour de « Diamond Dave » au sein de la bande à Eddy Van Halen, la lutte s’annonce très serrée entre Van Halen et Chickenfoot, all star band composé de Mickael Anthony à la basse et Sammy Hagar au micro, deux ex-VH accompagnés de Chad Smith (de Red Hot Chili Peppers, derrière les fûts) et de l’alien de la six cordes Joe Satriani. La parenté entre les deux combos est évidente mais Chickenfoot, s’il ne s’est pas encore fait un nom, dispose de plus d’une corde à son arc, dont la première est de bénéficier d’ une liberté artistique et d’une fraîcheur de composition sans commune mesure.

Malgré l’aspect fun et résolument second degré de Chickenfoot (allez tout de suite piocher la vidéo de « Big Foot » pour vous en convaincre), il n’en est pas moins vrai que ce « super-groupe » est une vraie machine de guerre. La base est un rock binaire, non éloigné d’AC/DC, ZZ Top ou autre Aerosmith, immédiatement accrocheur tout en étant d’une précision chirurgicale. Joe Satriani, après une prolifique carrière en solo, surprend ici tout le monde par la simplicité de ces riffs sans doute pour mieux nous  coller de bons uppercuts  à chacun de ses soli d’à peine plus d’une dizaine de secondes. Comme quoi rien ne sert d’étaler sa technique pour frôler la perfection et titiller l’efficience ultime. Se faire humblement oublier pour tout donner en quelques secondes est une recette bien plus efficace.

La musique pratiquée par Chickenfoot est intemporelle, avec un fond très classique notamment pour ce qui est de la construction. Par contre, elle s’avère résolument actuelle dans la clarté de son rendu sonore.
Voilà un album qui donne la pêche instantanément, ne souffrant d’aucun temps mort. Rien de tel qu’un petit « Three and a half Letters » ou un « Up next » pour démarrer la journée du bon pied et un « Something going wrong » pour la terminer tranquillement. Un album dangereux, ou plutôt dangereusement bon, qui s’insinue petit à petit dans votre subconscient pour ne plus le quitter, comme seuls savent le faire les grands classiques.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
01. Last Temptation

02. Alright, Alright

03. Different Devil

04. Up Next

05. Lighten Up

06. Come Closer

07. Three and a Half Letters

08. Bigfoot

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :

http://www.chickenfoot.us

http://www.myspace.com/thechickenfoot

 

Be Sociable, Share!